Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Yves Lecoq brade un de ses châteaux pour 9 millions : un célèbre homme d'affaires à la rescousse !

Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
13 photos
On savait qu'il avait la blague facile... mais pas forcément qu'il disposait de tout un catalogue de châteaux, dans son patrimoine immobilier. Malheureusement, criblé de dettes, Yves Lecoq a dû se séparer de l'un d'entre eux.

La crise sanitaire est compliquée à gérer pour tout le monde, et notamment pour tous les membres du secteur artistique. Yves Lecoq, par exemple, accumule les dettes depuis des mois. Son départ de la chaîne Canal+ en 2018 ne l'a pas aidé. Heureusement, l'humoriste est plein de ressources. Et il possède, entre autres choses... quatre châteaux ! C'est pourquoi, pour combler les trous de son compte en banque, l'homme de 75 ans a décidé de se séparer de l'une de ces propriétés - selon les informations du magazine Closer.

C'est le château de Villiers-le-Bâcle, situé dans l'Essone, qui va changer de propriétaire. Heureusement, Yves Lecoq ne vivait pas en cette bâtisse de Louis XIII, qu'il louait simplement pour des tournages. Et la personne qui vient de faire l'acquisition des lieux n'est pas totalement inconnue, puisqu'il s'agit de Xavier Niels, le fondateur de Free. Il faut croire que Monsieur a la fibre commerciale puisqu'il n'a pas déboursé les 18 millions d'euros espérés par l'ancien pilier de l'émission Les Guignols. Il a signé, en fin de négociation, un chèque de "seulement" 9 millions d'euros, soit la moitié de l'estimation.

Je suis endetté par mes châteaux

Ce n'est pas la première fois qu'Yves Lecoq se retrouve le bec dans l'eau sur le marché de l'immobilier. Il s'est déjà débarrassé, par le passé, de deux châteaux, d'une maison à Paris et de terres agricoles. Car l'humoriste a une passion folle pour les propriétés historiques et il a décidé, très tôt, d'investir dans la pierre. "Je n'ai pas d'impôts sur la fortune tellement je suis endetté par mes châteaux, assurait-il en 2020 dans l'émission L'instant De Luxe. J'ai des charges pour l'entretien de ces châteaux, qui continuent à tourner, et je n'ai plus les revenus. Donc il faut le temps de vendre des choses pour pouvoir rembourser tout ça. Je n'ai pas d'argent de côté, pas d'assurance-vie. Je n'ai rien ! J'ai tout mis là-dedans." Il est, hélas, tombé sur le Roi du marchandage...

Retrouvez toutes les informations sur Yves Lecoq dans le magazine Closer, n°859 du 26 novembre 2021.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image