Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Zaz, malaise avec Virginie Guilhaume aux Victoires : Sa version du ''quiproquo''

Zaz, malaise avec Virginie Guilhaume aux Victoires : Sa version du ''quiproquo''
26 photos
Lancer le diaporama
Zaz tient tête à Virginie Guilhaume lors des 29e Victoires de la Musique, le 14 février 2014 au Zénith de Paris

C'est certain, Zaz n'est pas une oratrice-née - elle ne cherche d'ailleurs aucunement à se faire passer pour telle -, mais sa spontanéité, on ne peut pas la lui enlever. Et qu'elle la serve ou la desserve, elle est au moins le gage de moments de vérité, comme ceux qui se sont produits vendredi soir lors de la 29e cérémonie des Victoires de la musique, animée par Virginie Guilhaume.

De son passage ce 14 février 2014 sur la scène du Zénith de Paris, en plein milieu de la grand-messe télé-musicale, on aurait pu ne retenir que son interprétation de Gamine, extrait de son second album (Recto Verso), et l'interview qui s'est ensuivie. Du Zaz pur jus - une énergie communicative et... des propos un peu décousus, dans un français qui l'est tout autant -, à la robe Jean Paul Gaultier près, seul écart glamour que la chanteuse s'est autorisé pour l'occasion : "Je m'en fous [que JPG ait habillé Madonna ou Lady Gaga], c'est la robe qui m'intéresse", rétorquera-t-elle d'ailleurs crânement à Bruno Guillon, envoyé spécial des Victoires "en backstage dans les coulisses" (sic), quand l'animateur l'interrogera dans des conditions plutôt particulières. Et pour cause : la veille, son équipe de la matinale de Fun Radio, Bruno dans la radio, s'était lâchée en blagues douteuses sur le compte de Zaz...
Et la principale intéressée ne l'ignorait pas !

Mais avant ce malaise en coulisse, la scène du Zénith avait été le théâtre d'un quiproquo assez embarrassant entre la chanteuse et l'animatrice Virginie Guilhaume.

"J'dois dire quelque chose que tu me dis de dire ? Non, ben vas-y, dis-le alors !"

Tout de suite après sa prestation musicale, Zaz, excitée et encore dans l'énergie de son live, se prête au jeu de l'interview-transition systématique assurée par la maîtresse de cérémonie Virginie Guilhaume. Laquelle tente de faire mouche tous azimuts, revenant par exemple sur le mini-concert de Zaz au sommet du Mont Blanc en... 2012 ("J'ai lâché plein de pierres, là-haut", commente bizarrement la chanteuse), et lui souhaitant de sabrer le champagne pour fêter un éventuel sacre dans la catégorie Artiste interprète féminine de l'année ("j'aime pas le champagne, et j'ai arrêté de boire pour la tournée", réplique Zaz, qui a vu le trophée atterrir entre les mains de Vanessa Paradis). C'était déjà compliqué, ça se corse encore quand Virginie Guilhaume se met martel en tête de faire dire à Zaz un texte solennel pour soutenir les intermittents du spectacle, en réponse à la proposition jeudi par le Medef de la suppression de leur statut spécifique concernant l'assurance-chômage.

"On tient vraiment à dire un mot pour eux. Zaz, je crois que vous aviez envie de dire quelque chose", amorce l'animatrice. Visiblement prise au dépourvu, la chanteuse improvise : "Pour les intermittents du spectacle ? C'est super important qu'on soit reconnus (Virginie Guilhaume lui désigne alors le prompteur face à elle ; Zaz hésite) Tu veux que je parle de ça ? (Elle commence à lire) Depuis 48 heures... (Elle s'interrompt) J'dois dire quelque chose que tu me dis de dire ?" En grande difficulté, Virginie Guilhaume tente de parer : "Ah ! Non, je pensais que vous vouliez le dire. Mais on peut le dire ensemble, si vous voulez." "Non, ben vas-y, dis-le alors", rétorque son interlocutrice. Et l'animatrice de s'exécuter, lisant, après avoir confié dans un rire gêné "adorer le caractère" de Zaz, un texte militant sur le statut des intermittents et les réformes possibles, sous l'oeil de la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti. Une fois sa lecture achevée, Virginie Guilhaume, pugnace, revient vers Zaz et lui demande : "Vous participez ?" Ce à quoi l'intéressée, à son tour coincée, répond positivement. Une séquence captée par nos confrères de Puremédias et à (re)voir dans notre player.

Zaz s'explique

L'affaire n'était toutefois pas close, puisque Zaz, vu le malaise et sa publicité, a tenu à clarifier sa version de ce moment d'embarras, via sa page Facebook, pour notamment dissiper tout doute éventuel quant à sa solidarité avec tous les intermittents : "Si nécessaire, je tiens à préciser que je soutiens sans faille le régime de l'intermittence [...]. J'ai moi-même été intermittente, ce statut m'a donné la possibilité de développer et de subvenir à mes besoins pour vivre de ma passion", écrit-elle. En revanche, elle dénonce un "quiproquo", faisant part de son sentiment d'avoir été quelque peu manipulée dans la prise de parole prévue à l'antenne lors des Victoires : "Personne n'a cru bon de me prévenir que je devais prendre la parole et lire ce texte, il me semblait étrange, prise au dépourvu, de lire bêtement une déclaration dont je connaissais nullement le contenu. Désolée si cela a été perçu comme un manque d'intérêt. Ce n'est pas le cas, juste un réel quiproquo entre le fond que je soutiens et la forme qui m'a gênée."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image