Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Hallyday reste en Suisse et réclame 2,3 millions d'euros au Dr Delajoux

Johnny Hallyday prend un nouveau départ en cette fin d'année 2011... Après avoir donné le coup d'envoi du match de rugby Stade Français Paris/Racing Métro 92 à 16h - un vrai clin d'oeil au Stade de France qu'il remplira du 15 au 17 juin 2012 - il rejoignait samedi en fin de journée la Dame de Fer. Comme annoncé, il se produisait au premier étage de la Tour Eiffel dans le cadre du concert Live@Home, en marge duquel il offrait, au cours d'une conférence de presse, les premières indiscrétions quant à sa tournée événement qui sillonnera le monde à partir du mois d'avril 2012.

Il en a profité pour dévoiler l'inédit Autoportrait, disponible dès aujourd'hui en téléchargement légal sur toutes les plateformes. Ce concert privé était époustouflant - le nouveau titre Autoportrait chanté deux fois devant un public plus que conquis était déjà sur toutes les lèvres - et Johnny était dans une très grande forme pour chanter une douzaine de morceaux et a surtout revisité ses classiques des années 60 et 70. Un vrai retour aux fondamentaux du rock.

Pour son retour sur scène depuis le fameux tour Route 66 qu'il avait été contraint d'interrompre pour des soucis de santé, le Taulier voit les choses en grand : arrivée spectaculaire et aérienne sur scène, effets spéciaux, et pyrotechnie au programme...

Au top de sa forme au JT de Claire Chazal

Une interview pour la chaîne privée était diffusée dans le JT de 20 heures de Claire Chazal, ce dimanche 4 décembre, nous invitant sur l'enregistrement du concert privé pour Live@Home, en attendant le 22 décembre sur Internet sur le site Liveathome.tv et sa diffusion sur TMC, chaîne gratuite de la TNT, le 31 décembre. Un reportage (à voir ou à revoir dans notre lecteur vidéo) ponctué d'un entretien exclusif face aux caméras du JT de TF1.

Comme il le faisait déjà, un peu plus tard en conférence de presse devant une salle comble, il tient à rassurer les Français et ses fans français et étrangers sur son état de santé : "J'ai jamais été malade. J'ai eu mal au dos comme beaucoup de gens, j'ai été opéré, j'ai été raté. Ça n'est pas une maladie ça, mais je suis en pleine forme !", confie-t-il.

"Le vrai boulot se fait sur scène. (...) Dans mon répertoire, je vais choisir des chansons qui partent des années 70, 80, 90... Je veux aussi prendre un orchestre symphonique pour faire quelques chansons à voix", révèle-t-il ensuite.

"C'est grâce à mes fans que j'existe. Je suis l'un des seuls artistes à être au-dessus de la cheminée dans un cadre, ça me touche !", conclut le rockeur qui n'a rien perdu de son aura, après cinquante ans de carrière.

Vers une indemnisation ?

Retour fin 2009. Après son opération pour une hernie discale en novembre 2009, le chanteur est plongé dans un coma artificiel quelques semaines plus tard. Ses jours sont en danger. La France s'inquiète et vit au rythme des nouvelles du monument national, entre la vie et la mort à Los Angeles. Cette hospitalisation entraîne inévitablement l'annulation d'une partie de la tournée Route 66.

Aujourd'hui rétabli et au top de sa forme, la star cherche à obtenir réparation de la part des responsables de son opération au dos : le docteur Stéphane Delajoux et la Clinique Monceau où s'est déroulé l'acte médical.

Une première audience technique se tenait ce lundi 5 décembre devant le Tribunal de Grand Instance de Paris. La date du procès reste à déterminer. Au titre de dommages et intérêts, Johnny Hallyday et ses assureurs réclament quelque 2,3 millions d'euros.

Le groupe Pont-Neuf, qui intervient au nom de six compagnies d'assurances, joue sur le fait que ce sont "les complications post-opératoires" qui ont engendré l'annulation de la seconde moitié de la tournée qui s'étalait du 8 janvier au 7 février 2010, explique l'AFP qui a pu consulter l'assignation, ce lundi 5 décembre.

Cette théorie est appuyée par une expertise judiciaire datant de septembre 2010. S'il a été reconnu que la technique opératoire était adaptée et que le diagnostic avait bien été le bon, le docteur Delajoux a été reconnu comme défaillant pour ce qui concerne l'information donnée à son célèbre patient et le suivi post-opératoire fourni à ce dernier, comme l'explique l'avocat Jean-Marc Delas, qui épaule le groupe Pont-Neuf. Rappelons que Delajoux n'avait pas signalé que la dure-mère avait été touchée pendant l'opération, et de ce fait, une infection s'était déclarée.

La clinique a également sa part de responsabilité puisqu'il a été prouvé, lors de l'expertise, que Johnny a contracté une infection à la suite de l'une des interventions de Delajoux. Le germe de cette infection est un staphylocoque doré, et dans ce cas, "les établissements sont responsables des dommages résultant de ce type d'infections nosocomiales."

"Je viens de renouveler ma carte de séjour en Suisse !"

Au cours d'une interview réalisée par le quotidien suisse Le Matin, et relayée par le site Internet du journal, Johnny Hallyday a démenti vouloir quitter la Suisse.

"C'est faux. Je viens de renouveler ma carte de séjour en Suisse. J'y vais aussi souvent que possible", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il n'aime pas vivre systématiquement au même endroit. Dans ses déplacements, son épouse Laeticia et Jade et Joy, ses deux filles âgées respectivement de 7 et 3 ans, le suivent. C'est pour être moins imposé par le fisc français que Johnny Hallyday s'est installé en Suisse et a choisi d'y déclarer ses revenus, en 2007.

Joachim Ohnona

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Voiture de course et Laetitia dans les bras d'un basketteur : Johnny se lâche à Los Angeles