Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laeticia Hallyday, prête à négocier ? "Il y a beaucoup de haine, de mépris..."

Laeticia Hallyday face à Anne-Claire Coudray dans le journal télévisé de TF1, vendredi 19 octobre 2018.
48 photos
Lancer le diaporama
Laeticia Hallyday face à Anne-Claire Coudray dans le journal télévisé de TF1, vendredi 19 octobre 2018.
Dans son entretien avec Anne-Claire Coudray dans le journal télévisé de TF1, Laeticia Hallyday n'a éludé aucune question. Les négociations avec Laura Smet et David Hallyday ? Elles sont très difficiles, mais Laeticia ne ferme pas la porte au dialogue...

C'est sur le plateau du journal télévisé de TF1 , présenté par Anne-Claire Couday, vendredi 19 octobre 2018, que Laeticia Hallyday a donné sa première interview depuis des mois. La veuve de Johnny Hallyday s'est donnée pour mission de porter jusqu'au bout le dernier projet du père de ses filles, l'album Mon pays c'est l'amour, composée de dix chansons inédites dont le single exceptionnel J'en parlerai au diable.

De nombreux sujets ont été abordés, y compris les plus douloureux. Laura Smet et David Hallyday ont-il été écartés de leur père à la fin de sa vie ? "Non, ça m'a fait beaucoup de mal qu'ils disent ça, répond Laeticia Hallyday. La réalité est complètement différente. Leur père avait terriblement peur de voir la mort en face. Pour lui il n'allait pas mourir. Moi, j'ai beaucoup souffert quand il a décidé qu'il ne voulait plus voir personne. J'ai essayé de comprendre. C'était sa raison, c'était sa volonté. Mais non, non, ils n'ont pas été empêchés de voir leur père. Et leur souffrance était bien réelle à tous les deux."

Anne-Claire Coudray évoque l'hommage national du 9 décembre 2017, ce "cri d'amour" qu'elle n'a pas partagé comme elle l'aurait souhaité avec David Hallyday et Laura Smet, arrivés séparément : "Oui je pense [que la rupture est déjà là]. Je vois les choses autrement aujourd'hui. Je me disais chacun vit son deuil à sa manière. C'était compliqué pour moi de le vivre sans eux mais j'ai respecté leur choix. Je n'ai pas à juger leur choix."

Pas un coup de fil, une assignation

Très vite, les deux aînés attaquent en justice. Un coup de massue pour Laeticia : "En fait, c'est vraiment une histoire qui aurait pu rester en famille dans la dignité et la pudeur. Ca a été tellement violent de ne pas avoir un coup de fil et d'être assignées Jade, Joy et moi. Cela a été d'une telle violence. On aurait pu s'assoir autour d'une table et en parler entre nous. (...) On s'est aussi construit, (avec Johnny) dans l'amour et le respect de l'autre."

Pourquoi un testament américain ? "On vivait aux Etats-Unis depuis onze ans. On élève nos enfants là-bas. Ca s'est imposé à nous. Ce testament appartient à mon homme. Je ne suis pas responsable. Il n'était pas manipulé. Il a estimé avoir protégé Laura et David de son vivant, qu'il avait fait des donations de son vivant à travers des appartements, des maisons. Il a estimé qu'ils étaient armés pour se construire et pour vivre. Alors que Jade et Joy sont toutes petites. C'est un choix d'amour. Son choix, c'était ça, c'était les protéger, elles. Johnny n'en avait pas parlé à ses enfants. Il y a beaucoup de non-dits dans cette famille et Johnny avait ses failles aussi."

Il a estimé avoir protégé Laura et David de son vivant, qu'il avait fait des donations de son vivant à travers des appartements, des maisons

Reste la question des négociations alors qu'une nouvelle audience doit avoir lieu le 30 novembre au tribunal de Nanterre : "On essaye de négocier mais c'est compliqué. Il y a beaucoup de choses qui sont orchestrées. Il y a beaucoup de haine, de mépris, d'humiliation, des mensonges qui nous font mal. C'est difficile à entendre. C'est difficile de subir ça." Laeticia Hallyday se dit prête à de nombreuses concessions mais n'en dira pas plus pour le moment.

Retour à la Savannah

C'est donc après dix mois que Laeticia Hallyday et ses filles, Jade (14 ans) et Joy (10 ans), sont enfin de retour en France. Le trio séjourne à La Savannah, la villa de Johnny à Marnes-la-Coquette. La maison de ses derniers instants. Séjourner là-bas est d'autant plus troublant pour Laeticia : "Ça remue le coeur et l'âme. C'est un retour très compliqué. C'est la première fois qu'on revient sans lui. C'est la première fois qu'on revient dans cette maison où l'on a vécu de longs mois de désespérance, de douleur. Ça fait des mois qu'on se bat pour survivre à son absence. C'est vertigineux, cette vie sans lui. J'essaye de retrouver la force de me reconstruire pour mes filles. Avancer, se construire."

Ce samedi, Laeticia Hallyday est l'invité exceptionnelle de Marc-Olivier Fogiel sur RTL pour une émission intitulée Johnny encore et encore, diffusé de 10 à 11h30. À ne louper sous aucun prétexte. Purepeople sera bien sûr au rendez-vous.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel