Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Bingham Ray : Robert Redford et le cinéma indépendant américain en deuil

Le cinéma imite peut-être la vie, mais la vie ne manque pas une occasion de se mettre en scène comme dans les films. Le producteur de cinéma indépendant Bingham Ray est mort d'une attaque cérébrale le 23 janvier 2012, à 57 ans, lors du Festival de Sundance.

Cinéphile dans l'âme, Bingham Ray a commencé dans un petit cinéma new-yorkais au milieu des années 80, formé par un père qui le récompensait par un film lorsqu'il avait bien fait ses devoirs. Après des études de cinéma, il se lance dans la production et la distribution avec Jeff Lipsky en 1991. Ensemble, ils fondent October Films et explosent grâce au succès de Life Is Sweet de Mike Leigh.

À l'écoute des cinéastes du monde entier, ils distribuent Tous les matins de monde (1991) d'Alain Corneau, Un coeur en hiver (1992) de Claude Sautet, Cronos (1993) de Guillermo Del Toro, Kika (1993) de Pedro Almodovar, Killing Zoe (1994) de Roger Avary, Breaking the Waves (1996) de Lars von Trier ou Cookie's Fortune (1999) de Robert Altman.

Portés par l'essor du cinéma indépendant, ils se lancent dans la production avec The Addiction (1995) d'Abel Ferrara, Lost Highway (1997) de David Lynch, High Art (1998) de Lisa Cholodenko ou encore Rosetta (1999) des frères Dardenne.

Bingham Ray quitte October Films en 1999, alors que la société fusionne avec Universal et devient USA Films. Deux ans plus tard, il est promu à la tête de United Artists et attire l'attention avec Bowling for Columbine (2002) de Michael Moore, Oscar du meilleur documentaire. Suivront No Man's Land de Danis Tanovic, Oscar du meilleur film étranger, Jeepers Creepers de Victor Salva et Pieces of April (2003) de Peter Hedge, premier rôle indépendant de Katie Holmes.

Régulièrement en conflit avec le studio qui désaprouve ses films trop "arty", Bingham Ray claque la porte de United Artists en 2004 et rejoint Sidney Kimmel Entertainment en 2007. Parmi les films qu'il surpervise : Une fiancée pas comme les autres (2007) de Craig Gillepsie, avec Ryan Gosling, et Synecdoche, New York (2008) de Charlie Kaufman. Récemment, il avait été nommé directeur du San Francisco Film Society.

La mort de Bingham Ray a naturellement secoué Sundance, le festival américain du cinéma indépendant, créé par Robert Redford dans les années 90. L'acteur et réalisateur s'est exprimé : "Nous avons perdu un véritable guerrier de la voix indépendante avec la disparition de Bingham Ray. Il était un membre important de la famille Sundance aussi loin que je m'en souvienne."

Partenaire de Bingham Ray chez October Films, John Schmidt explique qu'il était "très apprécié des cinéastes avec lesquels il travaillait, et à l'écoute de leur vision. (...) C'était un passionné de films, (...) pas parce qu'il voulait devenir millionnaire, mais parce que c'était en lui." De son côté, Michael Moore confie : "Il a acheté et distribué Bowling for Columbine quand personne d'autre n'en voulait. Il m'a épaulé."

Après le malaise de Tracy Morgan, l'air de Sundance cette année n'a décidément rien de bon.

Mark Wahlberg, une superstar bien dans ses baskets
Michelle Williams : adorable baby doll aux allures de femme fatale
Hayden Panettiere complètement accro au nail art !
Scarlett Johansson : une belle américaine à Paris qui ne passe pas inaperçue...
Uma Thurman sculpturale pour sa montée des marches à Cannes
Zac Efron : un playboy débarque sur la Croisette !
Métamorphoses de stars : les préférez-vous avec les cheveux courts ou longs ?
Ces enfants stars qui ont bien grandi...
Britney Spears, Mariah Carey, Nicole Richie : les changements de poids spectaculaires des stars
Ces couples de stars qu'on avait oublié !
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel