Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"Je dis stop ! Y en a marre" : Dimitri Payet pousse un gros coup de gueule après son agression

"Je dis stop ! Y en a marre" : Dimitri Payet pousse un gros coup de gueule après son agression
Par David Contreras Rédacteur
Addict aux séries sur les vampires et les zombies, il connaît tout sur vos stars préférées, avec une petite préférence pour ce qui se passe outre-Atlantique. S’il a le sang chaud des Espagnols, il garde tout de même son humour bien français et ne recule jamais devant un jeu de mot bien senti.
12 photos
Toujours marqué par le projectile qu'il a reçu lors du match face à Lyon, Dimitri Payet a publié une tribune dans "Le Monde". Le footballeur se demande désormais s'il est prudent pour sa santé de poursuivre sa carrière.

C'est une scène qui a choqué la France du foot et même au-delà. Le 21 novembre dernier, à peine quelques minutes après le coup d'envoi du très attendu match entre l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais, l'une des stars de l'OM, Dimitri Payet, s'est effondré au sol alors qu'il allait tirer un corner. La raison ? Un individu mal intentionné lui a lancé une bouteille d'eau en plein visage alors qu'il était à proximité des tribunes. Match arrêté, imbroglio entre l'arbitre et les deux clubs et un Dimitri Payet sonné et plus en état de continuer la partie.

Un peu moins d'un mois après cet incident, qui a valu une lourde peine à son agresseur, le footballeur marseillais de 34 ans a tenu à écrire une tribune dans Le Monde afin de revenir sur cet évènement, qui est loin d'être isolé selon lui. "Depuis la reprise du championnat de Ligue 1, des scènes de violence se multiplient dans les stades. J'en ai été la victime la plus médiatisée, même si je ne suis pas le seul à avoir été agressé d'une façon particulièrement lâche et inacceptable", écrit-il. Toujours marqué par l'agression qu'il a subi, le mari de Ludivine va même jusqu'à poser les questions qui dérangent : "Ce sont les joueurs, c'est nous qui morflons. Et, en l'occurrence, c'est moi qui tire les corners. Je dois arrêter de les tirer ? Arrêter de jouer ? Dites-moi".

J'ai été autant blessé par la bouteille que par l'impression d'être le responsable des violences

Très remonté contre les instances décisionnelles, Dimitri Payet ne veut pas que sa prise de parole ne serve à rien. "J'aimerais que la réunion interministérielle sur la violence dans les stades (ndlr, prévue ce jeudi 16 décembre) ne soit pas sans lendemain", plaide-t-il. Près d'un mois après les faits, ce n'est plus tant la blessure physique que psychologique qui continue de faire souffrir le marseillais : "J'ai été autant blessé par la bouteille que par l'impression d'être le responsable des violences et de l'arrêt du match. Je dis stop ! Y en a marre", s'emporte-t-il.

Une prise de position courageuse de la part de Dimitri Payet. Victime de jets de projectiles depuis le début de la saison, l'attaquant marseillais souhaite que les choses changent rapidement et il n'hésite pas à taper du poing sur la table.

Retrouvez la tribune de Dimitri Payet en intégralité sur le site du Monde.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image