Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

"Pas de jour sans prendre une gifle" : Stéphane Bern, des souvenirs cuisants...

Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
11 photos
L'animateur Stéphane Bern a ému les téléspectateurs de "Sept à huit" en livrant de dures confidences sur son enfance, lui qui a été élevé par des parents stricts, à commencer par sa mère. S'il réfute l'idée qu'il était un enfant battu, il a pourtant fréquemment connu les coups...

Dimanche 9 janvier 2022, Stéphane Bern se livrait avec une grande émotion auprès de la journaliste Audrey Crespo-Mara dans l'émission Sept à huit sur TF1. Le populaire animateur, monsieur patrimoine et spécialiste des têtes couronnées, y a livré des confidences franches sur sa vie.

Au cours de son portrait, Stéphane Bern a notamment parlé de son enfance, fait de souvenirs parfois cuisants notamment à cause de l'extrême rigueur imposée par ses parents, sa mère en tête. "Ma mère avait été élevée par un père prussien. Je peux vous dire qu'il fallait que ce soit la perfection. Ma mère était traductrice interprète, elle parlait parfaitement l'anglais, l'allemand, le russe, l'italien. Donc, vous imaginez, quand je répétais mes leçons d'anglais ou d'allemand, j'en prenais plein la figure. je n'ai pas connu de jour sans prendre une gifle, je le reconnais. Je n'ai pas été un enfant martyre. J'ai été battu, quand c'était nécessaire. À l'époque, les châtiments corporels existaient", a-t-il confié.

Stéphane Bern, qui vit aujourd'hui une belle histoire d'amour avec Yori, ne semble pas en vouloir plus que ça à sa défunte maman de ce qu'il a connu dans l'enfance. "J'ai adoré ma mère, pour autant. Vous êtes dans une situation psychanalytique tout à fait intéressante. Vous aimez votre bourreau. Et en même temps, je ne lui en ai jamais voulu parce qu'elle m'a donné beaucoup d'amour et de tendresse aussi", a-t-il ajouté.

Mais le très populaire animateur âgé de 58 ans, qui a quitté Paris avec grand bruit il y a quelques mois pour se mettre au vert dans une belle et grande maison tout confort dans le Perche, avait pourtant une relation pas si saine avec sa maman puisqu'il ne pouvait pas lui parler librement. Ainsi, même si elle savait qu'il était homosexuel, il ne lui en parlait pas et ne lui a sans doute jamais présenté un compagnon... "Je n'ai jamais voulu la choquer, j'ai fait en sorte qu'elle ne soit pas trop confrontée à des choses de ma vie personnelle (...) Mais elle savait. Les mères savent toujours", a-t-il relaté.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image