Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Affaire Jubillar, l'amant de Delphine dézingué par sa compagne : "Il a des quantités de meufs", "pervers narcissique"...

Affaire Jubillar, l'amant de Delphine dézingué par sa compagne : "Il a des quantités de meufs", "pervers narcissique"...
Par Mafalda Betty Rédactrice
Citoyenne du monde qui adore les blind tests des années 90, elle se passionne pour les histoires de cœur avec ou sans happy end des personnalités françaises et internationales.
12 photos
Les récentes déclarations de la compagne de l'amant de Delphine Jubillar devant les juges d'instruction apportent un autre éclairage sur l'idylle que vivait l'infirmière avant sa disparition brutale en décembre 2020. Sa "rivale" fait en effet une description peu avantageuse de cet homme que la trentenaire de Cagnac-les-Mines présentait comme son "confident".

Depuis le début de l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar, l'attention est portée sur son mari avec qui elle était en procédure de divorce, Cédric. L'infirmière de Cagnac-les-Mines qui n'a plus donné de signe de vie depuis le 16 décembre 2020 voulait se séparer de celui qu'elle accusait de lui faire vivre une vie de "Bidochon". Elle prévoyait également de s'installer avec son nouvel amoureux, rencontré via un site de rencontre l'été précédant sa disparition. La Dépêche du Midi a recueilli le témoignage de cet homme et de sa compagne. Elle fait un portrait peu glorieux de cet individu qui était auparavant décrit comme un amoureux passionné...

La Dépêche du Midi a eu accès aux auditions de juin 2022 de deux témoins clés de l'affaire : l'amant de Delphine et sa compagne. Cette dernière a fait un portrait très peu flatteur de l'homme avec qui elle a eu un enfant. Jusqu'alors, il était présenté comme un professeur de piano discret, romantique, à l'opposé de Cédric Jubillar dans son attitude et prêt à s'installer avec l'infirmière disparue.

À présent, c'est une toute autre description de l'homme mais aussi de leur relation qui est faite. Elle affirme ne pas avoir été au courant que la relation de Delphine et l'amant de "Montauban" était aussi entamée : "Je ne savais pas qu'il avait un projet d'une séparation avec moi. Je n'ai pas mesuré ce qu'il se passait entre eux. C'est quand Delphine a disparu que j'ai compris." Ce qui tranche avec le SMS qu'elle avait envoyé à Delphine le 15 décembre, date à laquelle elle a été vue pour la dernière fois vivante. Dans son message, elle avait demandé à sa "rivale" d'attendre la fin des fêtes de Noël pour entamer officiellement sa nouvelle vie avec son compagnon.

Du père de son enfant, elle dira aujourd'hui : "Les gens n'ont pas idée comment il est vraiment... Si je grossissais, il pouvait me quitter, si je ne tenais pas bien la maison, il n'aurait pas voulu d'enfant avec moi." D'après ses propos, il cumulerait les conquêtes : "Il a du mal à se stabiliser, et il veut toujours mieux, toujours plus. Il a des quantités de meufs. Vous allez trouver qu'il est super sympa mais c'est un pervers narcissique. Il rabaisse les autres." Ainsi, l'amateur de piano qui travaille dans une grande enseigne de bricolage, n'hésiterait pas à faire un numéro de charme auprès des clientes qui demandent des conseils en plomberie.

Quid de la soirée durant laquelle Delphine a disparu, celle du 15 au 16 décembre 2020 ? La compagne trompée affirme qu'elle s'est bien passée et que le couple se serait couché vers 22h30. Un alibi que les enquêteurs ont confronté avec le bornage de leurs téléphones qui indique qu'ils sont bien restés chez eux, ensemble.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image