Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Affaire Jubillar : La technique fourbe de Cédric pour prouver l'infidélité de Delphine

Affaire Jubillar : La technique fourbe de Cédric pour prouver l'infidélité de Delphine
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Delphine et Cédric Jubillar
10 photos
Des mois avant le drame de décembre 2020, le couple formé par Delphine et Cédric Jubillar battait de l'aile. Le mari de l'infirmière voyait son couple se déliter et il aurait compris qu'elle avait un amant, chose qu'il a pourtant démenti aux autorités. Pour l'avocat de leurs enfants, l'artisan n'acceptait pas que sa femme puisse l'abandonner pour un autre et avait mis en place un stratagème pour la surveiller.

Maître Laurent Boguet a pris la parole dans les médias pour faire état de l'avancement de l'affaire Delphine Jubillar. L'avocat défend les droits de deux enfants de l'infirmière du Tarn, mais s'il avait précédemment voulu mettre au centre la situation difficile dans laquelle vivent les enfants sans accabler leur père, Cédric, cette fois, son discours est plus radical.

Cédric Jubillar est le suspect principal dans la disparition de Delphine, infirmière du Tarn qui est aussi mère de deux enfants, Louis, 7 ans, et Elyah 3 ans. En détention provisoire pour homicide par conjoint, le peintre-plaquiste de 34 ans ne cesse depuis qu'il est en prison de clamer son innocence par la voix de ses avocats. À sa sortie de l'audience de la chambre de l'instruction (Chins), ce 28 juin 2022, à la cour d'appel de Toulouse, qui examinait une possible libération conditionnelle de l'artisan, l'avocat a donné à Actu Toulouse son point de vue sur l'affaire, chargeant le père de ses deux jeunes clients.

Selon lui, la dispute qui tourne mal sur fond d'adultère ne doit pas être la seule hypothèse : "En parallèle, on voit que Cédric Jubillar a eu recours à une forme de violence, avant cette soirée. Il avait mis en coupe réglée les activités de Delphine pour vérifier si elle avait ou pas un amant. Il y a eu un travail de la part de Cédric Jubillar pour essayer de confondre Delphine sur son infidélité présumée et les raisons pour lesquelles elle l'aurait fait."

Dans le podcast du Parisien dédié à l'affaire, le journaliste Ronan Folgoas expliquait comment l'artisan-plaquiste a tout fait pour traquer les faits et gestes de Delphine Jubillar. "Il est question de passage dans des hôtels, de trajets en voitures qui ne collent pas tout à fait avec son emploi du temps, de location d'une chambre Airbnb. Cédric Jubillar s'était rendu compte de tout ça à ce moment-là. Il avait constaté que Delphine passait beaucoup de temps les yeux rivés sur son téléphone. Elle avait modifié son code d'accès à son smartphone, comme si elle voulait protéger quelque chose", décrit l'expert de l'affaire Jubillar. En effet, Cédric Jubillar voulait manifestement traquer ses moindres faits et gestes, et plus particulièrement ses déplacements. Ainsi, il avait installé en douce une application de géolocalisation sur son téléphone. De quoi s'assurer qu'elle allait au travail et non pas voir son fameux amant de Montauban en catimini.

Un mobile fondé sur fond de vécu abandonnique

Les conclusions du psychiatre qui a vu deux fois longuement Cédric Jubillar en prison mettaient notamment en valeur le fait qu'il vivait mal la fin de son mariage : "la fin d'une vie de famille à laquelle il tenait beaucoup, peut-être un moment d'effondrement personnel. Dans cette hypothèse, il aurait pu agir dans un moment de colère projective, refusant ce sentiment d'échec." Pour maître Boguet, cela prouve que "le profil de l'intéressé est compatible avec un mobile fondé sur fond de vécu abandonnique". Savoir qu'elle s'apprêtait à partir fonder un nouveau foyer avec un autre pourrait donc avoir motivé le présumé coupable à commettre l'irréparable.

Dans un premier temps, Cédric Jubillar avait nié savoir que sa femme avait un amant. Mais les investigations ont montré qu'il était au courant, notamment avec les révélations d'un ex-codétenu. Selon les explications recueillies et répétées par Marco, son ancien voisin de cellule, le dernier soir où Delphine Jubillar a été vue vivante, Cédric serait allé la rejoindre pour récupérer son chargeur de téléphone mais aurait alors "pété un câble" en voyant son épouse plongée dans son téléphone. Il aurait d'abord vu un message de l'amant de sa femme avec qui elle textotait, relate le codétenu. Il a pris son téléphone des mains et a vu les messages. "C'est ça qui l'a fait vriller", indique l'ex-codétenu.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image