Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Agression de Bernard Tapie : Son fils l'a appris... devant sa télé ! Il apporte des détails et rassure

12 photos
Voir 12 photos
Stéphane Tapie donne des nouvelles de son père Bernard après son agression, dans Touche pas à mon poste.
Lundi 5 avril 2021, Stéphane Tapie a fait le point sur le cambriolage violent dont a été victime son célèbre papa Bernard et son épouse Dominique, à leur domicile. Il a apporté de nouveaux détails sur le déroulé de leur agression par plusieurs voleurs et a donné des nouvelles rassurantes de leur santé.

Bernard Tapie et sa femme Dominique ont été agressés à leur domicile de Combs-la-Ville, situé en Seine-et-Marne, dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril 2021 par quatre malfrats. Des photos, choquantes, de l'homme d'affaires âgé de 78 ans ont dévoilé une partie de ses blessures au visage. Son fils Stéphane a tenu à se montrer rassurant. Lui-même a retrouvé un peu de sérénité après avoir appris l'agression de son père devant sa télévision.

Sur le plateau de Touche à mon poste, le 5 avril, Stéphane Tapie est ainsi revenu sur ce qui est arrivé à son père et a relaté la manière dont il en a eu connaissance. "Il a commencé à m'appeler à 3h du matin. Je dormais donc je l'ai pas vu... Je l'ai découvert à 6h30 ! Quand je me lève j'allume pas mon téléphone d'habitude. Je prends mon café, je me mets devant la télé comme tous les matins et là je l'apprends comme ça. Et ma femme me dit : 'Vite, vite, viens voir ce qu'il se passe !' Et là j'allume mon téléphone et je vois 172 appels, des messages de partout, de beaucoup d'amis... Mais c'est dur, tu le vois d'un coup à la télé... le café a du mal à passer !", a-t-il raconté.

Stéphane Tapie, qui a menacé les voleurs sur Twitter, a aussi donné de nouveaux détails glaçants sur l'agression de son père Bernard et sa femme Dominique. "Ils se font réveiller avec la lumière dans les yeux, coups de batte direct (...) Ils l'ont mis KO d'entrée pour être sûrs qu'il ne bouge pas trop. Après ils se sont occupés de ma belle-mère. Les deux ont été attachés. Mon père a été attaché par les mains et les pieds au bout du lit. Ma belle-mère ils l'ont attachée par les mains en la traînant par les cheveux dans la maison en lui hurlant de montrer où était le coffre... qu'il n'y a malheureusement pas. A chaque fois qu'elle répondait non, elle en prenait une. Et ça dure trois quarts d'heure comme ça", a-t-il dévoilé, ajoutant que les voleurs sont partis après avoir fini par admettre qu'il n'y avait effectivement pas de coffre. Leur butin se monte à quelques bijoux, dont une bague et une montre.

Invité le soir même de BFMTV, Stéphane Tapie a toutefois rassuré sur l'état de santé de son père, déjà en proie avec la maladie alors qu'il lutte contre un double cancer qui l'a affaibli. "Cela va beaucoup mieux qu'hier. Physiquement surtout. Psychologiquement je pense que ça reste un peu très traumatisant (...) Physiquement les maux s'atténuent mais, après, on se refait souvent la scène plusieurs fois", a-t-il précisé. Bernard et sa femme Dominique ont depuis regagné leur hôtel particulier de la rue des Saint-Pères, à Paris.

Du côté judiciaire, le parquet de Paris a repris l'enquête ouverte par le parquet de Melun. "La Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris s'est saisie des faits subis par Monsieur Tapie et son épouse (...) L'enquête, suivie des chefs de vol en bande organisée, séquestration pour faciliter la commission d'une infraction en bande organisée et association de malfaiteurs, est confiée à la Direction régionale de la police judiciaire de Versailles", a précisé le parquet de Paris à l'AFP.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image