Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Agression de Kheira Hamraoui : Aminata Diallo sort de garde à vue, mais l'enquête se poursuit...

Par David Contreras Rédacteur
Addict aux séries sur les vampires et les zombies, il connaît tout sur vos stars préférées, avec une petite préférence pour ce qui se passe outre-Atlantique. S’il a le sang chaud des Espagnols, il garde tout de même son humour bien français et ne recule jamais devant un jeu de mot bien senti.
13 photos
Suite de l'affaire sur l'agression de ​​Kheira Hamraoui, la joueuse du PSG. Sa coéquipière Aminata Diallo est sortie de garde à vue sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle, mais les enquêteurs poursuivent leurs recherches.

C'est une histoire qui a déjà fait le tour du monde. Tous les médias ne parlent que des deux joueuses du Paris Saint-Germain au coeur d'une affaire totalement folle.

Le 4 novembre dernier, Kheira Hamraoui est violemment agressée par deux hommes cagoulés alors qu'elle rentre chez elle le soir, après un repas organisé avec le reste de l'équipe au Bois de Boulogne. Sans jamais chercher à lui voler son argent ou ses biens, les deux hommes s'acharnent à coup de barre de fer sur ses jambes avec l'intention de lui briser. Plus de peur que de mal finalement pour la jeune femme de 31 ans qui s'en tire avec des points de suture. Mais l'affaire ne fait que débuter puisque sa coéquipière Aminata Diallo, qui la ramenait chez elle ce soir-là, a été arrêtée à son domicile de Marly-le-Roi par la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Versailles mercredi 10 novembre.

Après une prolongation de sa garde à vue, Aminata Diallo est finalement ressortie après 36 heures, de même que l'un de ses amis, jeudi soir. C'est le parquet de Versailles qui l'a décidé, estimant que leurs gardes à vue n'ont finalement pas révélé d'éléments à charge contre eux pouvant entraîner un déferrement. Selon les informations du Parisien, l'enquête n'est pas pour autant terminée et elle se poursuit actuellement. Une information judiciaire devrait même être ouverte dans les jours à venir.

Pour ce qui est d'Aminata Diallo, le quotidien évoque une fille très coopérative avec les enquêteurs. Elle a refusé de prendre un avocat, jugeant qu'elle n'en avait pas besoin puisqu'elle a nié formellement être impliquée de quelque manière que ce soit dans l'agression de sa coéquipière. Une seconde joueuse parisienne, Sakina Karachaoui, présente dans la voiture au moment des faits, a également été entendue par les enquêteurs en qualité de témoin. Les trois joueuses habitant dans les Yvelines, cette dernière a été déposée chez elle en premier, avant l'agression de Kheira Hamraoui.

Des éléments troublants dans l'attitude de la joueuse

L'enquête se poursuit donc pour les policiers, qui a plusieurs éléments susceptibles de lier Aminata Diallo aux deux agresseurs ou au commanditaire de l'attaque. Les deux hommes sont d'ailleurs toujours recherchés. Certains éléments interrogent les enquêteurs, comme le trajet inhabituel pris par la joueuse de 26 ans, ainsi que sa vitesse réduite au moment de l'agression ou encore le fait que les agresseurs ne se soient pas intéressés à elle. Son ami entendu en même temps qu'elle dans cette affaire est incarcéré du côté de Lyon pour une autre affaire. Il aurait été en contact téléphonique avec la joueuse au moment des faits et son profil est assez inquiétant puisqu'il compte à son casier judiciaire une cinquantaine de faits délictueux. Ce dernier indique qu'il se "faisait simplement du souci pour elle" au moment de son coup de fil.

Retrouvez l'article en intégralité sur le site du Parisien.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image