Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Amy Winehouse, Kurt Cobain, Jimi Hendrix... Ils ont disparu tragiquement à 27 ans

La chanteuse britannique, décédée à l'âge de 27 ans le 23 juillet 2011 a rejoint bien malgré elle le mythique Club 27...
18 photos
Lancer le diaporama
La chanteuse britannique, décédée à l'âge de 27 ans le 23 juillet 2011 a rejoint bien malgré elle le mythique Club 27...

27, chiffre maudit pour les stars du rock ? Après la tragique disparition le 23 juillet de la chanteuse britannique Amy Winehouse dans des circonstances qui restent encore à définir, à l'âge de 27 ans, la question mérite d'être posée...

Car Amy Winehouse rejoint le lugubre et légendaire Club 27, dont les membres sont tous des musiciens et stars du rock, icônes de générations entières tragiquement disparus au sommet de leur carrière. Retour sur ces principaux "membres" morts trop jeunes...

- Robert Johnson : une véritable légende méconnue du rock and roll et du blues. On dit de lui qu'il a influencé les plus grands comme Jimi Hendrix, Jimmy Page, Bob Dylan, Brian Jones, Keith Richards ou encore Eric Clapton. Trois ans de carrière ont suffi pour le consacrer cinquième meilleur guitariste de tous les temps par le magazine Rolling Stone en 2003. La vie de Robert Johnson est entourée de mystères et de légendes. Celles-ci racontent que le jeune homme, trimballé par sa mère pour travailler dans les champs de coton du Mississippi, aurait passé un pacte avec le Diable une nuit à un carrefour perdu : son âme contre son talent de guitariste... De guitariste quelconque, l'homme est devenu un virtuose de l'instrument à 6 cordes en à peine deux ans. Mais sa mort, le 16 août 1938, est aussi pleine de mystère, puisqu'il expire après un concert sans que la cause soit connue. Empoisonnement ou maladie, la mort de Robert Johnson "inaugure" le Club des 27...

- Brian Jones : fondateur, leader, puis membre des Rolling Stones de 1962 à 1969, le guitariste virtuose du mythique groupe de rock britannique est peu à peu mis à l'écart par l'influence grandissante que prennent Mick Jagger et Keith Richards. Bien moins charismatique que ces deux monstres de scène, Brian Jones sombre peu à peu dans l'alcool, la drogue et la dépression. Ses relations sentimentales l'enfoncent toujours un peu plus et il doit être hospitalisé à plusieurs reprises. Au cours de l'une d'entre elles, Keith Richards entame alors une relation avec la petite amie de Jones... La longue descente aux enfers continue et Brian Jones quitte le groupe le 9 juin 1969, officiellement pour divergence musicale. Officieusement, il se serait simplement fait virer, Mick Jagger et Keith Richards souhaitant se débarrasser d'un membre devenu encombrant par ses déboires. Mais surtout, ils se séparaient du dernier membre fondateur après l'éviction de Ian Stewart en 63... Un mois plus tard, le génial musicien est retrouvé mort dans sa piscine dans laquelle il se serait noyé dans la nuit du 2 au 3 juillet. Une mort qui suscite encore aujourd'hui de nombreuses questions, les théories les plus farfelues circulant dont celle du meurtre commandité par Mick Jagger et Keith Richards...

- Alan Wilson : membre fondateur du groupe Canned Heat, ce musicien et chanteur surnommé "The Blind Owl" en raison de sa vue défaillante était connu pour sa grande timidité. Grand bluesman, il avait accompagné Son House, mythique guitariste et partenaire de Robert Johnson et enregistré un album avec John Lee Hooker en 1970 qui le considérait comme le plus grand harmoniciste de la planète. Sa voix timide et posée sur les titres mondialement connus du groupe comme "On the road again" donnait un style unique au groupe. En septembre 1970, après un second passage au festival de l'Ile de Wight, prélude à une tournée européenne, Alan Wilson retourne chez lui en Californie passer quelques jours. Il sera retrouvé mort le 3 septembre 1970 au milieu des sequoias de Topenga Canyon où il avait décidé de passer la nuit seul. Militant écologiste convaincu, il est décèdé des suites d'une overdose...

- Jimi Hendrix : le guitar hero ultime disparaît le 18 septembre 1970 et "inaugure" une série baptisée les 3J, puisque sa mort sera suivie de très près par celle de Janis Joplin et Jim Morrison, tous décédés à l'âge de 27 ans. Guitariste surdoué, il révolutionna le rock durant son éphémère carrière en donnant à la guitare électrique ses lettres de noblesse. Improvisateur génial, compositeur inimitable, Jimi Hendrix usait de toutes les possibilités offertes par la technique pour donner une nouvelle dimension à la guitare. Durant 5 années, le chanteur américain enflamme - littéralement - ses concerts et devient l'icône de toute une génération. Sa prestation live au concert de Woodstock restera dans les annales, et son influence aujourd'hui est toujours aussi présente. Mais celui que beaucoup considère comme le plus grand guitariste de tous les temps use et abuse des drogues. A tel point que Jimi Hendrix meurt étouffé dans son vomi après avoir avalé un mélange fatal de somnifères et de vin rouge à Londres, même si là encore, la théorie du meurtre reste vivace...

- Janis Joplin : Quelques mois après la disparition de Jimi Hendrix, le rock américain perd un autre de ses surdoués. Rare voix féminine dans le monde du rock, cette chanteuse engagée et révoltée à la voix rocailleuse s'éteint alors qu'elle enregistre son album Pearl. Nymphomane, bisexuelle libérée comme elle aime à se définir, grande consommatrice de drogue et d'alcool, écorchée vive, Janis Joplin succombe à l'un de ses vices puisqu'elle meurt à la suite d'une overdose le 4 octobre 1970. Ses prestations live, ses tenues extravagantes dans une Amérique puritaine et sa personnalité unique en font une icône de la culture Sixties. En 7 ans de carrière et très peu d'albums, elle s'était imposée comme l'une des figures marquantes du rock mondial.

- Jim Morrison : Poète, compositeur, interprète, auteur... Jim Morrison rejoint Jimi Hendrix et Janis Joplin dans la légende après sa mort le 3 juillet 1970. Le leader des Doors s'est imposé durant sa carrière comme un personnage charismatique, jouant de son physique et de son aura pour devenir un véritable objet de culte pour tous ses fans. Sex-symbol engagé contre la guerre du Vietnam, Jim Morrison entretient une image mystérieuse. Incontrôlable sur scène, il cultive son image ambigüe de poète maudit et flirte souvent avec les frontières de la légalité. Son oeuvre musicale est imprégnée de son attirance pour la poésie, et le son des Doors évolue lentement, le rock faisant petit à petit place au blues en passant par le rock psychédélique ou l'acid rock. Mais ses frasques le rattrapent, et il est contraint de quitter les Etats-Unis à la suite d'un concert désastreux à Miami où, ivre mort, Jim Morrison est accusé d'exhibitionnisme. Il s'installe donc à Paris après le procès et l'enregistrement de son dernier album, LA Woman. Prémonition ou non, il aimait déclarer au cours de ses beuveries qu'il "était le numéro 3", en faisant référence aux décès de Jimy Hendrix et Janis Joplin. Une prémonition qui deviendra réalité le 3 juillet 1971 lorsque le chanteur est retrouvé mort dans sa baignoire, ayant succombé à une crise cardiaque. Le chanteur est enterré quelques jours plus tard au cimetière du Père Lachaise, et sa tombe reste aujourd'hui l'un des endroits les plus visités de Paris, véritable lieu de culte pour beaucoup de fans...

- Kurt Cobain : Légende du grunge, Kurt Cobain a connu une carrière fulgurante et prolifique. Le leader et fondateur du groupe Nirvana avait su redonner un souffle à une scène rock moribonde avec un son nouveau. Personnage dérangeant incarnant à outrance la culture redneck et le mal-être des ados des années 90, Kurt Cobain était également un brillant auteur compositeur, capable de textes justes et engagés. Marié à la chanteuse punk Courtney Love, père d'une petite fille, le chanteur à la popularité mondiale était pourtant victime d'une profonde dépression. Tiraillé par la pression des médias et sa forte consommation de drogue et d'alcool, il mettra fin à ses jours le 5 avril 1994 en se tirant une balle dans la tête à Seattle. Mais la théorie du suicide ne convainc pas et la thèse de l'assassinat fait encore aujourd'hui couler beaucoup d'encre...

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel