Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Anne-Claire Coudray inquiète pour un membre de sa famille en Ukraine : la journaliste impatiente de son retour

Anne-Claire Coudray inquiète pour un membre de sa famille en Ukraine : la journaliste impatiente de son retour
Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
13 photos
En acceptant de présenter le JT de TF1 tous les week-end, Anne-Claire Coudray a dû s'éloigner du terrain, elle qui était pourtant reporter dans le passé. La journaliste est aujourd'hui spectatrice de ses confrères qui partent couvrir des événements internationaux, comme son beau-frère, actuellement en Ukraine.

En 2015, la carrière journalistique d'Anne-Claire Coudray a pris un tournant. À la rentrée de cette année-là, la belle brune de 45 ans a définitivement remplacé Claire Chazal pour la présentation du journal du week-end sur TF1 (du vendredi soir au dimanche soir). Un rôle qui lui tient à coeur et avec lequel elle a obtenu de nombreuses responsabilités, comme une interview avec le président de la République Emmanuel Macron ou encore les commandes de débats opposant les candidats à l'élection présidentielle, avec la complicité de Gilles Bouleau.

Malgré un emploi du temps bien chargé, Anne-Claire Coudray se retrouve parfois à regretter le temps où elle était encore reporter et où son travail l'amenait à voyager pour couvrir divers événements. Avec ce statut, elle aurait notamment pu se rendre en Ukraine où la guerre avec la Russie fait actuellement rage. "Ça me démange souvent de prendre l'avion, surtout que j'ai plein de copains qui sont partis", a-t-elle reconnu dans les pages de Télé Star, pour un entretien paru lundi 4 avril 2022.

En plus de copains, Anne-Claire Coudray a surtout vu partir l'un des membres de sa famille ! Un départ qui ne manque pas de l'inquiéter au vu de la situation très tendue en Ukraine qui a causé les morts de plusieurs journalistes. "Mon beau-frère caméraman est aussi allé en Ukraine (il travaille pour C dans l'air comme la soeur d'Anne-Claire Coudray, Élisa, journaliste, ndlr). Je me suis surprise à avoir franchement hâte qu'il rentre", a-t-elle confié. Et pour elle de se souvenir des dangers qu'elle encourait elle-même plus jeune : "Dire qu'à l'époque quand ma mère me disait de ne pas prendre trop de risques, j'étais agacée par ce genre de réflexion..."

Une période de sa vie qui fait véritablement partie de son passé car, désormais, Anne-Claire Coudray se cantonne aux plateaux télé. "Nous on ne délocalise plus en direct ces dernières années parce que ça coûte très cher. Il faut vraiment qu'il y ait une plus-value", a-t-elle expliqué en parlant de TF1, contrairement à Anne-Sophie Lapix qui a fait le déplacement en Ukraine récemment pour présenter le JT de la chaîne concurrente France 2.

Sa vie de famille plus forte que sa carrière de reporter

Mais qu'on se rassure, Anne-Claire Coudray est très heureuse de se trouver éloigner des bombardements. "Cette frustration là, je l'ai compensée par un autre exercice intellectuel, dont j'avais très envie, qui est le fait d'organiser un journal télévisé, l'ordre des sujets, de faire des choix très forts. Je venais également d'accoucher de ma fille (Amalia, 6 ans, fruit de son amour avec Nicolas Vix) et je n'aurais plus été aussi disponible pour partir en mission. En ce moment, j'envie nos grands reporters sans les envier. Cette guerre en Ukraine est tellement incertaine. Ils ont beaucoup de mal à maîtriser les risques qu'ils prennent", a-t-elle déclaré pour Télé Câble Sat.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image