Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Anne Hidalgo inquiète, son fils a perdu 5 kilos : "J'avais peur qu'il s'épuise physiquement et mentalement"

19 photos
Dans le dernier numéro de "Paris Match" du 22 juillet 2021, Arthur Germain et sa mère, Anne Hidalgo, se confient sur l'épopée du jeune nageur de 19 ans, qui s'est fixé l'objectif de remonter la Seine.

Remonter la Seine à la nage : voilà le pari fou d'Arthur Germain, le fils d'Anne Hidalgo, maire PS de Paris et future éventuelle candidate à l'élection présidentielle. Le jeune nageur de 19 ans s'est ainsi mis au défi de remonter les 776 kilomètres du fleuve, à saison de 15 à 20 kilomètres par jour. Tout ça en autonomie totale, transportant lui-même un kayak rempli de matériel et de nourriture d'une centaine de kilos. Résolument écolo, Arthur Germain a opté pour un panneau solaire et un couchage en bivouac.

Le fils de l'édile est parti de Source-Seine (Côte-d'Or), où il a commencé son périple par 30 kilomètres à pied, traînant le kayak à roulettes. "Je faisais du 0,5km/h. J'ai perdu 5 kilos tellement l'effort était intense", confie Arthur Germain dans l'édition du jeudi 22 juillet 2021 de Paris Match. C'est le passage qui inquiétait le plus sa mère, Anne Hidalgo. "J'avais peur qu'il s'épuise physiquement et mentalement", note-t-elle.

Elle a toutefois eu l'occasion de s'assurer du bien-être de son fils lors de son étape parisienne, le 4 juillet dernier, même si la politique l'appelle tous les jours. Anne Hidalgo ne pourrait pas être plus fière de lui. Elle se souvient encore comment Arthur a appris à nager à l'âge de 2 ans. "Depuis tout petit, c'est un garçon joyeux, ouvert, curieux. Il a une vraie vie intérieure. Je lui fais confiance. Il connait ses limites", ajoute Anne Hidalgo.

Eau à 10°C, intempéries, pluies diluviennes... Arthur Hidalgo fait preuve de résilience, notamment grâce aux encouragements de professionnels du milieu comme Yannick Agnel , Denis Brogniart ou encore Estelle Denis. Comme au Tour de France, des badauds viennent le voir sur le parcours. "Il y a tellement de gens derrière. Je préférerais crever que m'arrêter", confie-t-il. L'objectif premier de cette épopée fluviale est de réaliser des relevés de la qualité de l'eau, tous les 5 kilomètres. Pour l'heure, Arthur Germain est en pleine santé, sans maladie de peau ni de troisième bras. "Encore quelques petits efforts et nous pourrons profiter de cet immense espace naturel. Je rêve qu'un jour on puisse tous nager sous la tour Eiffel", conclut-il.

Retrouvez l'entretien de Arthur Germain en intégralité dans le dernier numéro de Paris Match.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image