Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Arthur : Son fils aîné, Samuel, à l'origine de District Z

Arthur : Son fils aîné, Samuel, à l'origine de District Z
Par Lise Normandie Rédactrice
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
Ce vendredi 25 décembre 2020, jour de Noël, TF1 propose le troisième numéro de la nouvelle super-production d'Arthur à base de zombies, "District Z". Dans un supplément de "Technikart" dédié au programme, l'animateur et producteur raconte la génèse de ce projet XXL qui fait beaucoup parler. Son fils aîné, Samuel, a été l'élément déclencheur...

Depuis le début de sa diffusion sur TF1 le 11 décembre dernier, District Z fait énormément parler. Certains accusent Arthur, le producteur de ce nouveau programme inédit, d'avoir plagié Fort Boyard, des critiques qui blessent profondément l'animateur et producteur de 54 ans et l'ont poussé à saisir la justice. District Z est un projet auquel Arthur tient tout particulièrement. Deux années de travail, des nuits sans dormir et des millions d'euros investis ont permis à cette super-production à base de zombies de voir le jour.

Dans un supplément de Technikart consacré à son émission, et dont il fait la couverture, Arthur revient sur la genèse de District Z. Tout est parti de son fils aîné Samuel Essebag, 23 ans, né de sa relation passée avec l'ancien mannequin Léa Vigny.

"A force d'observer mon fils aîné scotché devant l'écran à regarder The Walking Dead, j'ai commencé à me renseigner sur ce phénomène de pop culture mondial, explique Arthur à Technikart. Je me suis rendu compte qu'il n'y avait jamais eu de divertissement autour de cet univers, jusqu'ici réservé aux films de genre, aux jeux vidéo et aux escapes games. C'est à ce moment-là que mon idée a commencé à germer : 'Pourquoi ne ferait-on pas le plus grand show de zombies pour la TV linéaire ?'"

Le compagnon de Mareva Galanter s'est alors lancé dans ce projet extrêmement ambitieux, "qui nous a empêché de dormir pendant pas mal de temps". Puis est venu le moment fatidique de le présenter à TF1. "Comment vous dire... Le premier pitch et le trailer que j'ai présentés devant les équipes de TF1 ont été suivis d'un silence de mort, se souvient Arthur. Puis le patron Ara Apikian, se lève et dit : 'Je suis le seul à être hyper-excité par ce que je viens d'entendre, et de voir ?' Et là, ça a été le début d'une grande aventure; deux années de dingue, avec des hauts et des bas, des moments de joie, de doutes et d'angoisses..."

Mais parce qu'Arthur a tout prévu dans son business plan, la saison 2 de District Z est déjà quasi assurée de voir le jour.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image