Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Avengers vs. The Dark Knight Rises : Joss Whedon répond aux critiques assassines

4 photos
Lancer le diaporama

Il y a quelques jours, le directeur de la photographie de The Dark Knight Rises, Wally Pfister, avait décrit le film au milliard de dollars de recettes, Avengers, comme étant épouvantable et illogique, ajoutant que le film faisait tout pour montrer la quantité d'argent qui avait été dépensée pour le budget, au lieu de proposer une bonne histoire.

Entertainment Weekly a pris contact avec le réalisateur d'Avengers, Joss Whedon, qui a répondu ainsi à ces commentaires peu sympathiques : "Je suis désolé d'entendre cela. Je suis fan." Visiblement, le réalisateur estime ne pas avoir à s'expliquer sur la qualité du film qui a récolté plus de 1,5 milliard de dollars de recettes dans le monde, tout en étant largement apprécié par la critique.

La polémique a démarré lorsque Wally Pfister, collaborateur régulier de Christopher Nolan et oscarisé pour Inception, a déclaré : "Ce qui compte vraiment c'est la narration. Rien n'est utile si cela ne sert pas l'histoire. Je pense qu'Avengers était un film épouvantable. Ils ont tourné à partir d'angles étranges, et je me suis demandé pourquoi la caméra était là. 'Ah oui, je vois, parce qu'ils ont dépensé 500 000 dollars sur le tournage et il faut qu'ils le montrent'. Ça m'a totalement détaché du film," a-t-il expliqué, soulignant les aspects illogiques de la narration.

Le directeur de la photographie d'Avengers, Seamus McGarvey, qui a travaillé pour des films tels que We Need to Talk About Kevin et The Hours, n'a pas dû se réjouir de ces remarques. Il va l'attendre au tournant lorsque Pfister dévoilera son premier long métrage en tant que réalisateur, un film de science-fiction qui se passe à l'époque actuelle.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image