Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Beatrix des Pays-Bas : La reine, émue, annonce son abdication, le 30 avril 2013

Beatrix des Pays-Bas : La reine, émue, annonce son abdication, le 30 avril 2013
6 photos
Lancer le diaporama

L'annonce impromptue par le palais royal, lundi, d'un discours que la reine Beatrix des Pays-Bas devait faire dans la soirée, quelques semaines seulement après le traditionnel message du Nouvel An, a fait l'effet d'une bombe : la monarque néerlandaise, qui fêtera le 31 janvier son 75e anniversaire et occupe le trône depuis le 30 avril 1980, avait-elle prévu cette allocution exceptionnelle pour annoncer son abdication au profit de son fils le prince héritier Willem-Alexander, dans l'air du temps depuis plusieurs années ? Oui !

La reine Beatrix des Pays-Bas a en effet annoncé très solennellement qu'elle abdiquerait le 30 avril 2013, date anniversaire de son arrivée sur le trône, 33 ans jour pour jour plus tôt. La monarque a déclaré dans une allocution à la télévision publique néerlandaise que le fait que 2013 soit l'année de son 75e anniversaire et du 200e anniversaire du royaume des Pays-Bas était "la raison" pour laquelle elle avait décidé "de quitter (sa) fonction cette année". Dans son discours, touchant, la souveraine explique : "La coïncidence de ces deux événements spéciaux m'a incitée à abdiquer cette année. Cela me semble être le bon moment pour prendre cette décision, que j'envisage depuis quelques années déjà. J'ai toujours considéré comme un privilège exceptionnel de mettre ma vie au service de notre pays (...) et cette mission m'a apporté jusqu'à aujourd'hui bien des satisfactions. C'est une source d'inspiration de se sentir impliquée auprès des personnes, de vivre avec elles aussi bien les moments de peine que les moments de joie et de fierté nationale. J'ai aussi pu découvrir les régions caribéennes de notre royaume, où j'ai toujours reçu un accueil très chaleureux et aimable. Je ne m'en vais pas parce que la fonction qui m'incombe est trop lourde à porter, mais parce que la responsabilité de notre pays doit maintenant être placée entre les mains d'une nouvelle génération. C'est avec une confiance totale que je remettrai le 30 avril le royaume à mon fils, le prince d'Orange. Lui-même et la princesse Maxima sont parfaitement préparés pour leur nouveau rôle (...) Le destin de mon héritier ne veut pas dire que je vous dis au revoir. J'espère rencontrer encore beaucoup d'entre vous. Je vous suis profondément reconnaissante pour la confiance que vous m'avez accordée, durant toutes ces belles années en tant que votre reine."

Le site officiel de la monarchie batave avait en tout cas fait grand mystère du contenu de ladite allocution royale, enregistrée le jour même au palais Huis ten Bosch et sous embargo jusqu'à sa diffusion à 19 heures (heure locale) en télévision et en radio, au terme de laquelle la transcription du discours a été mise en ligne, de même que la vidéo. Renforçant les présomptions d'abdication, largement relayées par la presse, une prise de parole du Premier ministre Mark Rutte dans le sillage de celle de la souveraine était également annoncée.

Contrairement à la monarchie britannique et sa tradition de ne pas abdiquer, la succession n'intervenant qu'à la mort du monarque en exercice, la monarchie hollandaise a déjà connu de telles passations de témoin : la reine Juliana, le 30 avril 1980, jour de ses 71 ans, et la reine Wilhelmina, le 4 septembre 1948, quelques jours après ses 68 ans, avaient abdiqué en leur temps. Sixième monarque de la Maison d'Orange-Nassau, qui veille aux destinées des Pays-Bas depuis le début du XIXe siècle, la reine Beatrix, ébranlée en 2012 par l'accident d'un de ses fils (le prince Friso), tombé dans le coma, mais encore très active à 75 ans, allait-elle suivre la voie de ses deux devancières ?

Dans un pays où la tradition monarchique n'est que cérémonielle, la famille royale ne pesant pas sur la vie politique, le changement de monarque n'implique pas de grande révolution, si ce n'est que, pour la première fois depuis plus de 120 ans et la fin du règne de Willem III à sa mort en 1890, c'est un homme qui monte sur le trône : le prince Willem-Alexander, 45 ans, qui revient tout juste avec sa mère d'une double visite officielle au sultanat de Brunei et à Singapour. La vraie question sera de savoir si les Néerlandais, globalement très attachés à la figure matriarcale de la reine Beatrix, "chef de l'entreprise Pays-Bas" respectée, reporteront leur affection dans les mêmes proportions à son fils aîné Willem-Alexander, un héritier qui a prouvé son sérieux, et, aussi, à son épouse l'exubérante princesse Maxima, mère de leurs trois fillettes, généreuse dans l'effort, avocate internationale de la microfinance et fashionista qui partage le goût de sa belle-mère pour les couleurs vives, mais dont le style ne fait pas l'unanimité.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image