Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Benedict Cumberbatch : Bouleversant génie homosexuel face à Keira Knightley

9 photos
Lancer le diaporama

Dans la course aux Oscars va probablement s'inscrire un dénommé Benedict Cumberbatch. Époustouflant dans la peau de Sherlock Holmes pour la série britannique Sherlock, l'acteur londonien âgé de 38 ans est déjà en opération séduction puisqu'il sera à l'affiche de The Imitation Game, biopic qui a tous les ingrédients pour aller titiller les votants de l'Académie. Notamment parce que son interprète principal est déjà très émouvant...

The Imitation Game dresse le portrait d'un héros en racontant le destin tragique du célèbre mathématicien et père de l'informatique Alan Turing. Ce dernier avait été enrôlé dans la Seconde Guerre mondiale en réussissant l'incroyable décodage d'Enigma, une machine électro-mécanique capable de crypter les messages de l'armée nazie. Ce qui a par conséquent fortement aidé les Alliés face aux forces d'Hitler.

Mais l'histoire d'Alan Turing, héros à n'en pas douter, ne s'arrête pas là. Contrairement aux autres soldats revenus vainqueurs et vivants d'un conflit qui a changé la face du monde, Alan Turing reste dans l'ombre. Pire, son homosexualité fait de lui un marginal, à l'heure où la menace soviétique pèse désormais sur l'Europe, au début de la Guerre Froide. Son statut d'intellectuel, qui plus est gay, fait de lui une cible parfaite pour des conservateurs soucieux d'éliminer toute menace, de près ou de loin. Jugé comme personne à risque, Turing aura à choisir entre l'emprisonnement et la castration chimique, finira par opter pour la deuxième solution, avant de se suicider. Il avait 41 ans. Le 24 décembre dernier, Elizabeth II a effectué un bond dans l'histoire en graciant le mathématicien. Sans effacer l'erreur et l'injustice qui a été faite.

Dans la peau d'Alan Turing (que devait camper par le passé Leonardo DiCaprio dans un projet signé Warner), Benedict Cumberbatch pourrait prendre une revanche, un an après l'échec cuisant d'un autre biopic, Le Cinquième pouvoir, dans lequel il incarnait Julian Assange. L'acteur britannique, qui vient d'apprendre sa deuxième nomination à l'Emmy Award du meilleur acteur pour la série Sherlock (et qui fêtera à la fin de l'année son entrée au musée Madame Tussauds), donnera ici la réplique à ses compatriotes Keira Knightley et Mark Strong, ainsi que Matthew Goode (Stoker). Le film, qui sortira dans nos salles le 28 janvier 2015, sera distribué aux États-Unis par Weinstein, aimant à statuettes, soit dit en passant.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel