Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Bernard Tapie : Ce qu'il a dit à son épouse quand il a su qu'il allait mourir

Bernard Tapie : Ce qu'il a dit à son épouse quand il a su qu'il allait mourir
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
16 photos
Auprès de "BFMTV", le lundi 4 otobre 2021, Jean-Louis Borloo a fait des confidences émouvantes au sujet de son grand ami, désormais disparu, Bernard Tapie. Il raconte au passage ses derniers jours.

Quarante-cinq ans qu'ils sont amis. C'est même Jean-Louis Borloo qui a soufflé son nom à François Mitterrand pour le nommer ministre de la Ville. "Il s'est révélé un excellent ministre", avait admis le président de gauche. L'ancien homme politique était aux côtés de Bernard Tapie, quelques jours avant sa mort, comme il l'a raconté à Jean-Jacques Bourdin, le lundi 4 octobre 2021 sur BFMTV.

"Je crois vraiment pouvoir dire, sans impudeur, que jusqu'à jeudi, vendredi, il pensait quand même qu'il allait gagner. Je crois que c'est le lendemain, c'était la dernière fois que je l'ai vu, je l'ai entendu chuchoter à Sophie, qui était là : 'Elle est où maman ?' Elle était partie 20 minutes changer des lunettes. Il y avait les enfants qui étaient sur le lit, il était très entouré", se souvient Jean-Louis Borloo.

C'est lors de ce moment forcément émouvant que Bernard Tapie a admis qu'il ne gagnerait pas son combat contre le cancer. "Je crois qu'il a chuchoté à Dominique : 'C'est fini ma chérie'. Ou quelque chose comme ça. Il avait sa main chaude... Je crois que c'est la première fois - alors je ne dis pas qu'il n'a pas eu des moments de... évidemment - mais il était dans le combat jusqu'alors", se rappelle Jean-Louis Borloo. Il estime que c'était "la première fois qu'il sentait que la mort arrive", comme l'a soufflé Jean-Jacques Bourdin.

L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy a été l'un des premiers à rendre hommage à Bernard Tapie. Sur Twitter, il a souligné un "courage", une "force", un "éblouissant chef d'orchestre" qui jouais lui-même "de tous les instruments". "Là où tu t'es échappé, honneur lavé par la justice, tu ressens cette explosion d'affection et d'amitié qui monte vers toi de tous les foyers français. Merci Bernard, tu es énorme, tu es hors-norme. A bientôt mon frère", a écrit Jean-Louis Borloo sur le réseau social.

Les obsèques de Bernard Tapie se tiendront vendredi 8 à Marseille.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image