Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Bertrand Cantat et Kristina Rady : Une terrible histoire d'amour racontée par les parents de la jeune femme disparue...

Bertrand Cantat et Kristina Rady : Une terrible histoire d'amour racontée par les parents de la jeune femme disparue...
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Kristina Rady
4 photos
Lancer le diaporama

Il y a plusieurs années, le nom de Bertrand Cantat était associé au groupe Noir Désir, une formation musicale aux textes engagés et à la musique passionnée. Depuis le mois de juillet 2003, l'image de ce chanteur est marquée à jamais par l'homicide de sa compagne, l'actrice Marie Trintignant. La tragédie trouve son apogée lorsque la mère de ses deux enfants, Kristina Rady, se donne la mort par pendaison le 10 janvier 2010. Elle avait 41 ans. Pour la première fois, les parents de cette femme "qui ne pensait pas assez à elle" se livrent depuis leur domicile en Hongrie à une journaliste du Journal du Dimanche. Anéantis par la mort de leur être si cher, ils évoquent l'histoire d'amour de leur fille "qui s'est transformée en cauchemar". Extraits.

La rencontre

"Elle travaillait à l'institut français à Budapest, et elle avait organisé en 1993 un festival de musique au Tilos az A, un café branché de Budapest où elle était programmatrice. Il a dormi chez elle, elle lui a fait goûter des plats typiques, il a adoré." Le premier amour de Kristina évoque également les débuts de son idylle avec Cantat : "Je n'étais plus avec Kristina, raconte Ivan, mais nous étions toujours amis et elle m'a raconté leur rencontre au Tilos. Ils ont parlé ensemble toute la nuit dans les rues de Budapest." Toutefois, la passion qui les anime les éloigne de leurs proches et les amis de Kristina la voit leur échapper : "Cantat a une énergie énorme, la même qu'il donne sur scène", ajoute Ivan.

Bertrand Cantat face aux parents de Kristina

Les parents de Kristina parle du mari de leur fille : "J'aimais bien Bertrand, il était intelligent, simple, facile à recevoir, bien élevé, très réservée et protecteur pour notre Cini [surnom de Kristina]. [...] Ils ont vécu trois ans ensemble avant de se marier. [...] Bertrand a eu une période de dépression au milieu des années 1990 parce qu'il avait un polype aux cordes vocales, il croyait que Noir Désir, c'était fini, qu'il ne pourrait plus jamais chanter, il s'est fait opérer et Cini l'a aidé à surmonter cette épreuve." Vient ensuite le mariage en 1997, à Bordeaux : "C'était une mariage improvisé. Nous, parents, nous n'étions pas conviés." Cette union, d'amour, permettait à Kristina d'obtenir la double nationalité, française et hongroise, ainsi elle pouvait aller vivre avec lui en France.

De l'union à la séparation
Si leur relation était une vraie passion, il y avait une sorte de contrat interne à leur mariage : "Certes, nous sommes mariés mais si l'un de nous tombe amoureux, nous n'avons le droit de nous empêcher de vivre ce nouvel amour. La maman de Kristina poursuit :"Ils ne multipliaient pas les relations extra-conjugales. C'est seulement une forme de respect mutuel. Si un grand amour arrive un jour, on n'a pas le droit de le barrer. C'est exactement ce que Kristina a fait lorsque Bertrand est parti retrouver Marie Trintignant." Avant la séparation, Kristina et Bertrand ont eu deux enfants, Milo, avec qui il est désormais très fusionnel, et Alice. Mais quelques jours après la naissance de cette dernière, le couple se sépare : "Alice avait cinq jours quand Bertrand est parti, mais nous n'en savions rien."

Etre mère de famille et travailler n'est pas très aisé pour Kristina : "Quelque part, il a mis un frein à sa carrière. Et puis il y avait les tournée Noir Désir. Il fallait que Kristina s'occupe beaucoup de Milo."

La tragédie Trintignant

Lors du procès sur la mort de Marie Trintigant, Kristina prend sa défense. "Je n'aurais pas pu vivre dix ans avec un menteur, un macho, un castagneur", avait-elle dit à la barre en regardant l'avocat des Trintignant, maître Kiejman, dans les yeux. "A la place de ma fille, j'aurais jeté un homme comme cela. Mais dans notre culture, il est inconcevable de ne pas venir en aide à quelqu'un qui est emprisonné", expliquent les parents de Kristina. "Sans elle, Bertrand ne serait pas vivant."

Quand Bertrand Cantat sort de prison en 2007, - elle a été présente tout au long de sa détention et de ses permissions - , il avait pris un appartement à côté de chez eux à Bordeaux. Il finit par retrouver Kristina qui a accepté de vivre de nouveau avec lui : "Elle a fait ça pour les enfants." Elle avait pourtant quelqu'un dans sa vie, un nommé François avec qui elle souhaitait vivre. Les disputes sont nombreuses entre eux et cela dégénère en juillet 2009 : "Bertrand lui faisait peur, elle voulait partir mais il lui faisait du chantage : si elle le quittait, il y aurait un drame. Kristina vivait dans une terreur psychologique. C'est une histoire d'amour qui s'est transformée en cauchemar."

Le suicide de Kristina

"Ce n'est pas Bertrand qui nous a prévenus mais un ami musicien de jazz." Le 18 janvier se tiennent les funérailles de Kristina, à Moustey dans les Landes : "La cérémonie était ponctuée des rites tsiganes, l'eau de vie, les bougies, la robe de Kristina. Elle n'a aucune origine tsigane. Nous nous sommes sentis dépossédés de notre fille, jusque dans sa mort." Les grands parents attendent, comme convenu avec Cantat, leurs petits enfants Milo et Alice à la fin de l'été.

Jeudi 29 juillet 2010, Bertrand Cantat aura terminé son contrôle judiciaire et soldé ses comptes avec la justice des hommes... mais sans doute pas avec lui-même.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image