Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bill Cosby accusé de viols : Six victimes détaillent leur calvaire à la télé

11 photos
Lancer le diaporama

Bill Cosby, accusé quotidiennement de viols par de nouvelles victimes présumées, a vu cinq d'entre-elles être réunies pour un entretien exclusif accordé à CNN. Et toutes ont rapporté le même scénario, un verre d'alcool avec de la drogue dedans et des agressions sexuelles...

Si Bill Cosby garde le silence et fait de rares sorties, sans commenter les accusations, ses victimes présumées ne s'empêchent pas d'utiliser les médias, d'exprimer leur mal-être et de raconter leur calvaire. Lundi 8 décembre au soir sur CNN, elles étaient cinq à pointer du doigt la légende du petit écran à l'origine du Cosby Show.

Barbara Bowman, Joan Tarshis, P.J. Masten, Victoria Valentino et Kristina Ruehli étaient réunies sur le plateau de l'émission The Cosby Show : A Legend Under Fire, une émission spéciale consacrée à la star qui voit depuis plusieurs mois les accusations de viols lui tomber dessus. "Je me souviens qu'après avoir bu un Bloody Mary, je me suis réveillée, je ne sais pas combien de temps après, et il était en train de me déshabiller. On ne s'évanouit pas avec un petit verre", confie l'une d'entre elles quand une autre souhaite "qu'il souffre comme nous avons toutes souffert ces dernières années". "Je n'y pense pas tous les jours (...) Mais c'est toujours là, en surface", confie encore une autre des présumées victimes de Bill Cosby.

Elles ont également demandé à ce que son diplôme honorifique de l'Université de Temple à Philadelphie lui soit retiré, évoquant "une bulle de protection" créée par les proches de Bill Cosby. D'autres témoignages de femmes prêtes sont apparus et plusieurs proches de l'acteur sembler confirmer les dires des victimes présumées.

Dans une autre partie de l'interview diffusée deux jours plus tôt, une victime a raconté une nouvelle fois, et en détail, les sévices dont elle aurait été victime. Janice Dickinson, dans une autre partie de l'émission de CNN, a expliqué "être désolée" que Bill Cosby soit un violeur en s'adressant à Camille Cosby, l'épouse du comédien qui se tient à ses côtés depuis les premières révélations et qu'elle avait fait "un choix" en prenant ainsi position. "J'ai de la peine pour elle. Elle savait que c'était un homme aux moeurs légères. Elle est restée mariée avec lui. C'est son choix, je ne peux pas parler en son nom. Je ne peux que dire à madame Cosby que je suis désolée d'avoir couché avec votre mari et qu'il m'ait violée. Je suis désolée qu'il m'ait violée. Je suis désolée pour vous que votre mari m'ait donné du vin et des pilules - avec la ferme intention d'avoir une relation sexuelle avec moi et de me violer. Je suis désolé que son époux soit un coureur de jupons et un violeur. Je le pense vraiment, et pour ses enfants. Peut-être Camille Cosby peut me dire quelque chose à propos de ce que je ressens à propos de ce que m'a fait son mari", raconte la femme de 59 ans.

Puis, en larmes, Janice Dickinson revient en détail sur le viol dont elle aurait été victime en 1982 au Lake Tahoe dans le Nevada. Elle assure qu'il lui aurait donné de l'alcool et de la drogue et qu'elle se serait évanouie, ne se réveillant que bien plus tard, couverte de sperme et après avoir été violée et sodomisée. Sur MSNBC, la victime présumée poursuit : "Je me souviens avoir été absolument horrifiée quand je l'ai senti se mettre sur moi et commencer à grogner. Je ne me souviens pas de la moindre conversation et je me rappelle ressentir une forte douleur en bas avant que je ne m'évanouisse - dans mon vagin et je l'ai senti dans mon anus. Je me souviens me réveiller le matin. [Les souvenirs] remontent maintenant parce que je suis sobre. Je suis sobre aujourd'hui, je ne l'étais pas à l'époque."

De nouveaux témoignages qui viennent un peu plus ternir la réputation de Bill Cosby, qui lui reste silencieux...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel