Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bill Cosby : Viols, drogue et argent... La déposition glaçante de la star

Dans une déposition édifiante de 2005, Bill Cosby explique comment il se servait de la drogue pour coucher avec de jeunes femmes, utilisant de l'argent pour éviter le scandale. Il se révèle prédateur, prêt à manipuler ses victimes pour arriver à ses fins. Terrifiant.

L'étau se resserre autour de Bill Cosby, accusé par une quarantaine de femmes de les avoir droguées avant de les agresser sexuellement. Le New York Times dévoile le contenu d'une déposition du comédien réalisée en 2005, dans lequel il tient des propos qui ne laissent planer aucun doute sur ses intentions vis-à-vis des femmes. De l'usage de la drogue à l'utilisation d'un compte privé pour tenir son épouse Camille à l'écart de ses frasques, Bill Cosby ne cache rien.

Quatre jours de questions

Cette déposition, le très sérieux New York Times se l'est procurée de la plus légale des façons. Elle révèle la personnalité du comédien, usant de sa popularité, de la vulnérabilité de ses proies, de drogue et d'argent pour abuser de jeunes femmes. Bill Cosby l'a faite dans un hôtel de Philadelphie durant quatre jours. Quatre jours durant lesquels il a été interrogé par l'avocat d'Andrea Constand, une employée de l'université de Temple âgée d'une trentaine d'années, qui l'accusait de l'avoir violée.

Bill Cosby évoque cette jeune femme, mais également une autre jeune fille, mannequin de 19 ans, qui lui aurait envoyé un poème, avant de finir sur son canapé à lui faire plaisir avec de la crème. Et le comédien se vante de certains de ses talents. "Je pense que je suis plutôt doué pour lire les émotions des gens dans ces moments romantiques sexuels, quelle que soit la façon dont vous voulez les appeler", déclare-t-il ainsi. "Je pense que vous faites peu de cas d'un problème sérieux", lance l'avocate à Bill Cosby alors qu'il aborde l'histoire d'Andrea Constand.

De mentor à "vieux monsieur dégueulasse"

La star du Cosby Show explique avoir remarqué la jeune femme aux débuts des années 2000 à l'université. Ils entament alors une relation, selon ses dires, qui les aurait conduits à plusieurs reprises au restaurant. Pour la séduire, il l'invite chez lui et aborde différents sujets personnels qui la touchent, comme son éducation ou comment elle a grandi. Il indique se considérer comme un mentor, un guide pouvant aider la jeune femme par ses contacts, sa célébrité et son expérience. Andrea Constand n'écoutant pas toujours ses conseils ou ne contactant pas les personnes que Bill Cosby lui présente, celui-ci s'énerve. "Vous avez un mentor, Bill Cosby, qui est dans le business, Bill Cosby qui, il se trouve, sait quelques trucs sur quoi faire, et Andrea qui n'en profite pas", s'énerve-t-il.

Une relation qui dura plusieurs années, avant cette fameuse soirée où, selon Andrea Constand, Bill Cosby l'a droguée et violée. Bill Cosby admet lui avoir donné un cachet et demi de Benadryl pour la soulager de son stress. Après quoi, ils se seraient embrassés et auraient eu des "contacts sexuels". Plus tard, la jeune femme, de retour au Canada, se serait confiée à sa mère qui aurait appelé Bill Cosby, décrivant ce qu'il avait fait comme "un cauchemar pour une mère". Ne voulant pas que cette dernière le considère comme "un vieux monsieur dégueulasse", Bill Cosby aurait demandé à Andrea de parler à sa mère "de l'orgasme" pour qu'elle se rende compte qu'il s'agissait d'une relation consentante.

Dans sa déposition, la star, qui aujourd'hui nie avoir violé ses victimes, assure qu'Andrea était consentante. Comment peut-il en être si sûr ? "Je la raccompagne. Elle n'a pas l'air en colère. Elle ne me dit pas 'ne refais jamais ça'. Elle ne part pas avec l'attitude de quelqu'un d'énervé", raconte-t-il, ajoutant sa fameuse explication où il assure pouvoir lire les émotions des gens.

Drogue, viols et argent

Puis Bill Cosby aborde sans tabou la question de la drogue, et notamment du quaaludes, un sédatif utilisé comme une drogue récréative dans les années 1970. Il dit avoir obtenu sept prescriptions pour un mal de dos, tout en reconnaissant qu'il comptait en donner à des femmes. Il reconnait en avoir donné à de jeunes femmes, "comme on offrirait un verre", mais jamais sans leur consentement.

Par ailleurs, le comédien, dont les soutiens se sont éloignés suite aux premières révélations concernant cette déposition, explique comment il faisait pour que sa femme Camille ne soit pas au courant de ses frasques. Depuis un compte privé, auquel elle n'avait pas accès, il versait de l'argent aux jeunes femmes via son agent, finançait leurs études ou les récompensait de leurs bons résultats. Il reconnaît également avoir fait bloquer la publication d'un article qui aurait nui à sa réputation.

Dans sa déposition, il revient sur plusieurs relations qu'il a eues avec d'autres jeunes femmes, dont certaines l'accusent aujourd'hui ouvertement de les avoir violées, à l'image de Therese Serignese, à qui il avait donné du quaaludes en 1976 après l'avoir rencontrée dans un hôtel de Las Vegas. L'avocat lui demande alors s'il pense qu'elle était en position de refuser d'avoir un rapport sexuel avec lui, Bill Cosby répond : "Je ne sais pas."

Plus tard, il reconnaît avoir discuté avec une jeune femme, Beth Ferrier, de sa carrière et de son père, décédé d'un cancer, dans le seul but de coucher avec elle.

Un homme bien...

Malgré tout cela, Bill Cosby se voit comme une bonne personne, pour la simple raison qu'il ne parlait jamais des personnes avec qui il avait couché. "Je suis un homme. La seule manière dont vous entendrez parler des personnes avec qui j'ai couché, c'est par ces personnes avec qui j'ai couché", lâche-t-il. La déposition révèle également qu'il avait de nombreux rendez-vous avec des femmes pour qui il avait une attirance "romantique", femmes qu'il rencontrait dans des hôtels ou à son domicile à Denver, Las Vegas et New York, ainsi qu'en Pennsylvanie.

A l'époque de la plainte d'Andrea Constand, 13 femmes avaient déposé de manière anonyme pour la soutenir. Mais un arrangement conclu six mois plus tard entre Bill Cosby et cette dernière avait empêché la tenue d'un procès, laissant de côté les autres témoignages.

Aujourd'hui, ce sont près d'une quarantaine de femmes qui assurent avoir été violées par Bill Cosby, toujours selon le même modus operandi, drogue et agression. Le comédien continue de nier, et sa femme Camille de le soutenir, malgré les révélations à chaque fois plus sordides.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Christina Milian sur Instagram.
M. Pokora, Christina Milian et Violet à Universal Studios- 15 août 2019.
Jessica Alba trinque à la fête de la bière, à Munich, en Allemagne. Soirée du lundi 30 septembre 2019.
Eva Longoria et son fils Santiago à Paris- 23 sept 2019.
Khloé Kardashian et son nouveau nez- 5 septembre 2019.
L'anniversaire de Romeo Beckham le 1er septembre 2019.
Matt Pokora au Salsa Festival d'Oxnard, en Californie, le 28 juillet 2019.
Khloé Kardashian et son nouveau nez- 5 septembre 2019.
Kylie Jenner et Khloé Kardashian s'apprêtent à se maquiller ensemble après avoir bu plusieurs shots d'alcool, Instagram, jeudi 01 août 2019.
Hélène Darroze dans "Vivement Dimanche"- 30 juin 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel