Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cédric Jubillar victime d'indices "fabriqués de toutes pièces" ? Son avocat dénonce

Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur dans le respect plus ou moins total de la déontologie
11 photos
Cédric Jubillar a-t-il été victime d'un vaste complot faisant de lui le coupable idéal dans le meurtre et la disparition de son épouse ? Son avocat, Me Jean-Baptiste Alary en est persuadé. Dans un entretien à "Actu Toulouse", le pénaliste avance des preuves "fabriquées de toutes pièces".

Dans une affaire de meurtre sur conjoint, l'avis du public compte plus que tout. Dans une affaire aussi retentissante que celle de Delphine Jubillar, la défense et l'accusation se livrent une guerre médiatique. Dans les colonnes de Actu Toulouse, le 23 juillet 2021, l'avocat de Cédric Jubillar, Me Jean-Baptiste Alary a assuré que son client avait été inculpé sur la base d'éléments "fabriqués de toutes pièces".

"La justice n'aimant pas le vide, cela devenait humiliant tant pour la section de recherches que pour le parquet, de ne pas arriver à offrir un coupable au public qui n'attendait que ça. Alors ils se sont dit : on n'a qu'à annoncer que c'est lui, fabriquer quelques preuves, tordre des vérités, et ça passera... Il sera condamné par le public !", a assuré l'un des trois avocats pénalistes de Cédric Jubillar.

Me Jean-Baptiste Alary met en cause les méthodes des enquêteurs pour obtenir l'inculpation du plaquiste. Ils ont d'abord réalisé des prélèvements sur la bouche, le sexe ou encore sous les ongles de Cédric Jubillar, unique suspect dans l'affaire, avant de placer une balise GPS sur son véhicule et de le mettre sur écoute, en espérant des aveux. "Pour l'auditionner en tant que partie civile le 30 avril et lui faire baisser la garde, ils ont fait le choix de nous cacher les neuf dixièmes du dossier. Ensuite, comme il était sur écoute, ils espéraient qu'il fasse une bêtise par téléphone. Cela n'a pas été le cas. Mais si on a des preuves, est-ce qu'on a besoin d'un aveu ?", questionne l'avocat pénaliste.

Les autres pistes "balayées" par la Justice ?

Me Jean-Baptiste Alary déplore également que le fils aîné du couple, âgé de 6 ans, ait depuis témoigné en défaveur de son père, en assurant avoir entendu une "violente dispute" éclater entre ses parents durant cette nuit du 16 décembre 2020. Il regrette également que la mère de Cédric Jubillar a été "broyée psychologiquement" en garde à vue. Elle avait recueilli les menaces de son fils par téléphone : "Je vais l'enterrer et personne ne la retrouvera", avait-il clamé en évoquant Delphine Jubillar.
"Je suis un défenseur de toutes les libertés, et je suis choqué qu'on ait mis en examen puis ordonné l'incarcération d'un homme sans une once de preuve, sur la base d'indices qui ne sont ni graves, ni concordants, mais fabriqués de toutes pièces", martèle l'avocat du plaquiste. Avec ses deux confrères, Me Jean-Baptiste Alary fait tout pour que d'autres pistes soient explorées par la justice, comme par exemple le passage d'une 308 GTI noire à toute allure près du domicile du couple ou encore, la drague lourde d'un de ses amis. Il estime que toutes ces pistes ont été "balayées" sans avoir été approfondies par la justice.

De graves accusations de la part de la défense. Si plusieurs des éléments "concordants" ayant mené à l'incarcération de Cédric Jubillar sont sortis dans la presse, d'autres devraient être révélés lors du procès pour "homicide volontaire sur conjoint" du plaquiste. De son côté, l'accusation est désormais convaincue de la responsabilité de Cédric Jubillar, un homme "humiliant" et "violent" envers Delphine, comme le corroborent plusieurs des témoignages de ses proches.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image