Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

César 2017 : Après la polémique, Roman Polanski renonce à présider !

César 2017 : Après la polémique, Roman Polanski renonce à présider !
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Le choix du réalisateur pour présider la cérémonie du cinéma français avait été vivement critiqué...

Le 24 février, la 42e édition des César se passera donc de Roman Polanski comme président. Le réalisateur a préféré renoncer à cette fonction après plusieurs jours de polémique au cours desquels l'affaire de viol qui le poursuit depuis 1977 est – inévitablement – revenue sur le tapis...

À 83 ans, le réalisateur d'origine polonaise, lauréat de huit César, ne présidera donc pas la cérémonie de l'Académie des arts et techniques du cinéma. L'avocat de Roman Polanski a informé l'AFP de sa décision de renoncer. Il a rapporté que le réalisateur jugeait la polémique "injustifiée" mais qu'il avait décidé "de ne pas donner suite à l'invitation". Quant à Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, il a confirmé l'information au micro de RTL. "Je l'ai eu hier soir au téléphone. Je pense qu'il ne fallait pas ajouter des problèmes aux problèmes. Il est très meurtri", a-t-il confié.

Le choix de Roman Polanski comme président de la cérémonie avait dérangé beaucoup de monde, nombreux étant ceux qui ont rappelé son implication dans une affaire viol. Il est poursuivi depuis quarante ans par la justice américaine pour le viol présumé de Samantha Geimer, alors âgée de 13 ans, en 1977. Des associations féministes avaient crié au scandale, des internautes avaient été choqués, tandis que plusieurs personnalités s'étaient manifestées en sa faveur à l'instar de Gilles Lellouche. Du côté des politiques, l'ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a elle déclaré qu'elle n'était pas choquée par ce choix même si elle ne l'aurait pas fait elle-même, alors que l'actuelle ministre Audrey Azoulay a elle préféré ne pas se mouiller, mettant en avant des faits anciens mais graves et une carrière saluée... Sa collègue au gouvernement, la ministre du Droit des femmes Laurence Rossignol, s'est en revanche clairement positionnée contre ce choix...

Habitué de cette grand-messe des récompenses, Roman Polanski y a déjà remporté pas moins de huit prix. Lauréat à quatre reprises dans la catégorie du meilleur réalisateur (Tess en 1980, Le Pianiste en 2003, The Ghost Writer en 2011 et La Vénus à la fourrure en 2014), le mari d'Emmanuelle Seigner avait également remporté les prix du meilleur film (Tess et Le Pianiste) et de meilleure adaptation (The Ghost Writer et Carnage).

La 42e édition des César, dont on découvrira la liste complète des nominations le 25 janvier, sera animée par Jérôme Commandeur et diffusée en direct et en clair sur Canal+.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image