Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Champions League : Revivez l'exploit de l'OL, qui a éliminé le grand Real de Madrid !

Après l'exploit du match aller, il y a trois semaines, à Gerland, où les joueurs de l'Olympique Lyonnais s'étaient imposés face aux Galactiques du Real de Madrid sur le score de 1 but à 0, peu étaient ceux qui pensaient un second exploit possible en terres madrilènes, dans leur enceinte de Santiago Bernabeu chauffée à blanc, surtout après les déclarations et les intimidations du club ibérique qui avait annoncé un visage conquérant et l'envie de remettre les choses en ordre. D'autant que les Merengue rêvaient de participer à la finale de cette édition 2009-2010 de la Champions League qui se tiendra en mai à... Madrid !

Les affaires lyonnaises s'engageaient même plutôt mal, puisque dès la 6e minute de jeu, le Ballon d'Or 2008 - l'attaquant portugais Cristiano Ronaldo (acheté cet été pour 95 millions d'euros) - remettait les deux équipes à égalité sur l'ensemble des deux matches en croisant un tir qui passait sous les jambes d'un Hugo Lloris pas encore chaud.

Pendant les 45 premières minutes, les Madrilènes allaient tout donner pour creuser l'écart, manquant même d'un cheveu de passer devant avec une action d'Higuain qui, seul face au but vide, allait voir son tir repoussé par le poteau lyonnais. 45 minutes intenses, difficiles, durant lesquelles les Gones allaient courber l'échine mais sans jamais céder, défendant avec tout le courage dont ils savent faire preuve dans ce genre de grand rendez-vous.

A la sortie des vestiaires, la physionomie de la rencontre allait totalement changer. Kaka à la rue depuis le début de la rencontre, seul Cristiano Ronaldo restait dangereux, mais les Galactiques allaient payer leurs efforts vains de la première période et les Lyonnais afficher un nouveau visage, plus conquérant, accentué par les entrées pleines d'envie et de présence de Kim Källström et Maxime Gonalons.

Et la délivrance allait arriver. A la 75e minute, après un mouvement exceptionnel durant lequel les Lyonnais allaient enchaîner une dizaine de passes, Källström allait transmettre à Delgado (énorme une fois de plus hier soir), ce dernier allait s'appuyer sur Lisandro Lopez qui, en une touche de balle remettait à Miralem Pjanic. Le joueur bosniaque âgé de seulement 19 ans allait prendre ses responsabilités et dans un geste de grande classe - passage entre deux défenseurs merengue, contrôle orienté de la cuisse droite dans la surface enchaîné avec une frappe surpuissante du gauche - catapulter le ballon dans la cage d'Iker Casillas (voir la vidéo ci-dessus). L'exploit était en ligne de mire, car à ce moment du match, pour se qualifier, les Madrilènes devaient marquer deux fois durant le dernier quart d'heure.

Il n'en sera rien. Les Lyonnais ont tenu leur score et aurait même pu en mettre un deuxième avec deux occasions franches en fin de match, notamment un face-à-face Lisandro/Casillas, qui a vu l'attaquant argentin loupé la cible. Mais la victoire était déjà aquise.
Au terme d'un match surprenant, qui était pourtant très mal engagé, l'Olympique Lyonnais a réussi le plus grand exploit de son histoire européenne en éliminant le grand et mythique Real Madrid, l'un des favoris de la compétition, à la loyal, au courage et dans son entre.

Côté audience, excellente soirée pour TF1 qui diffusait le match, puisque l'exploit lyonnais a été suivi en moyenne par 6,8 millions de téléspectateurs pour 28,4% de part de marché, avec un pic d'audience en fin de rencontre et 8,3 millions de téléspectateurs.

Bravo à eux. Dorénavant, leurs ambitions européennes n'ont plus de limites !

NB : Petit message à M. son altesse Raymond Domenech : Quand on voit la qualité et l'entente des joueurs lyonnais sélectionnables en équipe de France - Lloris, Réveillère, Boumsong, Toulalan et Govou -, qui forment quasiment la moitié d'une équipe, pourquoi ne pas les titulariser ensemble en Bleus et combler avec William Gallas, Lassana Diarra, Franck Ribéry, Yohann Gourcuff et Nicolas Anelka par exemple. Car faire jouer ensemble des joueurs qui en ont l'habitude et qui sont brillants n'est-il pas logique, plutôt que d'associer des mercenaires venant des quatre coins d'Europe (on voit ce que ça a donné avec le Real...) et qui n'ont aucun automatisme ? Toujours est-il que c'est un conseil et que c'est gratuit Raymond (et ça sera toujours mieux que la médiocrité offerte par vos joueurs contre l'Espagne). On se voit en juin en Afrique du Sud...

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image