Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Christiane Taubira, Femme de l'année : Face au racisme, elle ''cogne''

Elle a écrit une page de l'Histoire avec un grand H après avoir mené, tête haute, la bataille pour le mariage pour tous. Victime récemment d'attaques racistes qui ont fait la triste une des journaux – on l'a comparée à plusieurs reprises à une "guenon" -, Christiane Taubira a été quelque peu bousculée mais ne recule devant rien. Et surtout pas la haine. Au contraire, face à l'adversité, la garde des Sceaux redouble de courage et pose même, radieuse, en couverture du magazine Elle qui fait d'elle la Femme de l'année. Une réponse glorieuse aux attaques aussi virulentes qu'inacceptables dont elle a été la cible.

Loin de se poser en victime, face à l'obscurité du racisme, Christiane Taubira a en effet choisi la lumière. "Il m'est arrivé de dire avec ironie que je suscite des sentiments forts, mais j'avoue que je ne m'attendais pas à un telle intensité, confie à la publication la ministre star du gouvernement Hollande. Toutes les marques d'affection, d'amitié, de respect que j'ai reçues au lendemain des attaques dont j'ai été la cible me donnent cependant une énergie considérable. La haine ne pénètre pas."

Hier, jeudi 21 novembre, Christiane Taubira se voyait d'ailleurs remettre une pétition de soutien, baptisée "France, ressaisis-toi !" et signée par quelque 100 000 personnes dont de nombreuses célébrités à l'instar de Jane Birkin ou Josiane Balasko. "Elles sont magnifiques, ces voix, livrait à cette occasion, la ministre de la Justice. Tout cela m'a beaucoup touchée."

Toujours le poing levé

Dans le colonnes de Elle, la ministre de 61 ans constate, alerte, une "désinhibition de la parole raciste" mais montre qu'elle compte bien rester mobilisée contre ce fléau. Pas question en effet de céder au désespoir. Après une carrière politique brillante et surtout bien remplie, Christiane Taubira puise encore et toujours la force de se battre et n'hésite pas à monter sur le ring, galvanisée par ses convictions. "Je cogne, c'est vrai. Et je vois après si j'ai des plaies. Mais je cogne d'abord. Quand je regarde mes plaies, un petit antalgique dessus et c'est bon. À chaque fois que j'ai croisé sur mon chemin le racisme et le sexisme, je les ai écrasés, piétinés."

Ce tempérament de feu, la pétillante sexagénaire le doit à sa mère, qui a élevé seule ses 11 enfants et est, malheureusement disparue, très tôt. "Maman était une figure absolument radieuse, toujours gaie, issue d'un milieu modeste mais possédant une culture incroyable, raconte Christiane Taubira. Quand nous peinions sur nos devoirs, c'est elle qui nous aidait, nous motivait. [...] Elle est morte jeune, à 49 ans, j'en avais 16. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps pendant vingt ans à chaque fois que je pensais à elle, parce que je me disais que je n'avais pas su dire à quel point je l'aimais."

Power girl

De ses plus jeunes années, Christiane Taubira tire une volonté de se faire entendre et de lutter. "Enfant, je ne me laissais déjà pas écraser comme une mouche parce qu'on avait plus de muscles que moi", assure-t-elle. Mais la ministre tient à mettre les choses au clair : "Ce ne sont pas les humiliations qui ont forgé mon caractère et mes engagements, sinon je serais aigrie. Je suis joyeuse, j'aime intensément la vie, assure-t-elle. Voilà ce que ma mère m'a transmis. Elle était d'une totale générosité. Elle n'avait que son seul salaire pour nous élever tous, n'a jamais bénéficié d'aides, mais elle a passé son temps à aider les autres."

La justice et le goût des autres : voilà ce qu'a cherché à transmettre la ministre à ses quatre enfants, même si qu'en tant que maman très occupée (elle a commencé sa carrière dans les années 80), elle n'a pas toujours été à 100% disponible. "Il y a une dizaine d'années, j'ai demandé pardon à mes enfants. Parce que je n'avais pas été une mère assez présente, se souvient Christiane Taubira. Et tous les quatre m'ont dit des choses fabuleuses [comme] 'on a beaucoup appris en te regardant vivre'. Ces paroles m'ont libérée de cette culpabilité qui me rongeait." Aujourd'hui, c'est la France qui apprend.

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Christiane Taubira dans le magazine "Elle", aujourd'hui en kiosques.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Grégoire de la "Star Academy" dans "A prendre ou à laisser, le 10 juin 2020
Patrick Balkany s'explique dans l'émission "L'heure des pros 2", sur Cnews, le 22 juin 2020, après avoir été filmé en train de danser dans les rues de Levallois-Perret, dont il a longtemps été le maire d'avant d'être déchu.
Christina Milian filme M. Pokora en train de réaliser une pâte à pizza le 16 avril 2020.
Laeticia Hallyday et Pascal Balland sont réunis à Saint-Barthélemy. Ils ont fêté ensemble les 16 ans de Jade, dans un restaurant de l'île le 3 août 2020.
Flavie Flament et son fils Enzo sur Instagram le 8 février 2020.
Lolita Séchan raconte que quelqu'un lui a "volé son identité" et s'est fait passer pour elle sur l'application AdopteUnMec.
Marion Game parle de son salaire dans Scènes de ménages - L'Instant de Luxe sur Non Stop People, 11 mai 2020
Caroline Margeridon (Affaire conclue) invitée dans "Vivement dimanche" - 1er mars 2020
Stéphanie Clerbois (Mamans & célèbres) répond aux questions des internautes au micro de Purepeople.com
Melha Bedia se fait coiffer par Alison Wheeler, le 27 mai 2020
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel