Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Christine Bravo maîtresse de Mitterrand : Sa 'boutade' incomprise, elle s'énerve

Christine Bravo maîtresse de Mitterrand : Sa 'boutade' incomprise, elle s'énerve
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.

Mercredi 16 octobre, dans la matinale de Christophe Beaugrand, Virgin Tonic (Virgin radio), Christine Bravo a laissé entendre qu'elle avait été la maîtresse de l'ancien président de la République François Mitterrand. Un aveu qui était en réalité une blague - comme nous le pensions... un joli coup de pub, Christine ! -, qui a fait le tour du web en quelques secondes sans que cela ne soulève la moindre colère chez l'animatrice. Mais que le journal Le Parisien reprenne l'info ce 18 octobre n'est pas du tout du goût de la présentatrice de Sous les jupons de l'Histoire (Chérie 25). Cette dernière en veut au quotidien de ne pas avoir compris son second degré.

Résultat, l'acolyte de Laurent Ruquier dans On va s'gêner s'est déchaînée sur son compte Twitter : "NON MAIS ÇA VA PAS LA TÊTE? Z'ont écouté l'émission de Virgin ou quoi? C'était un joke avec Baugrand et Gazan! On en a ri ensemble! Question." Franchement remontée, même si elle a écrit qu'elle n'était "pas en colère", Christine Bravo a multiplié les posts sur le réseau social et les a ponctués de multiples points d'exclamation : "COMMENT un si bon quotidien que le Parisien peut reprendre un délire ramassé sur internet??? Même Closer a écrit que c'était une blague!!! [...] J'avoue, je n'en reviens pas! Ca fait hyper peur! Le Parisien,quoi! Une vraie référence journalistique! Mon canard préfèré! J'hallucine!", a-t-elle écrit avant de remettre en cause le sérieux des journalistes : "Je pense à ses enfants,à Mazarine en particulier! Depuis quand une boutade de potaches sur une radio d'ados mérite un encart pareil???? [...] Franchement,vu la qualité du support,à savoir LE PARISIEN,c'est juste INCOMPRÉHENSIBLE. J'aime trop ce journal pour ne pas m'en émouvoir!"

Même si l'ex-animatrice de Frou-Frou (France 2) est agacée, force est de reconnaître que Christine Bravo a fait le buzz avec cette déclaration réalisée le jour même de la diffusion du premier numéro de Sous les jupons de l'histoire. L'émission a d'ailleurs connu un bon démarrage puisque le premier épisode consacré à Catherine de Médicis a rassemblé une moyenne de 118 000 téléspectateurs et le deuxième 107 000 curieux.

De plus, depuis plusieurs jours, Christine Bravo multiplie les déclarations choc. Comme celles réalisées il y a quelques jours sur le plateau de Touche pas à mon poste (D8) où elle critiquait Christophe Dechavanne, Thierry Ardisson, Nagui et même son ami Laurent Ruquier. Résultat, on s'y perd !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image