Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Clémence Botino (Miss France 2020) : Son physique moqué à l'école (EXCLU)

Clémence Botino (Miss France 2020) : Son physique moqué à l'école (EXCLU)
Clémence Botino, Miss France 2020, parle de son rapport avec le poids, en interview exclusive pour "Purepeople", le 29 janvier 2020.
16 photos
Lancer le diaporama
Clémence Botino, Miss France 2020, parle de son rapport avec le poids, en interview exclusive pour "Purepeople", le 29 janvier 2020.
Sacrée Miss France 2020 le 14 décembre 2019, Clémence Botino doit naturellement faire face à de nombreuses critiques. Interrogée sur le diktat de la minceur, omniprésent dans le monde de la beauté et du mannequinat, la jeune femme a avoué avoir subi quelques petites moqueries lorsqu'elle était au collège...

On ne peut pas être Miss France sans subir de nombreuses critiques, notamment sur le poids. Clémence Botino, fraîchement élue depuis un mois, n'a cependant pas de problèmes particuliers avec sa silhouette. Pourtant, si Vaimalama Chaves a pu être au cours de son histoire personnelle montrée du doigt pour être un peu trop ronde aux yeux de certains, la jolie Guadeloupéenne a, quant à elle, longtemps été critiquée dans son enfance pour sa minceur. En interview exclusive pour Purepeople.com, la belle a accepté de raconter ce qu'elle a dû affronter au collège.

"Quand j'étais au collège, vers la sixième, cinquième, à peu près, on se moquait de moi parce que j'étais très vite grande et très très fine... C'est vrai que j'ai grandi très vite et que j'étais plus grande que les garçons", raconte la reine de beauté. "Je ne dirais pas que c'était du harcèlement scolaire, c'étaient des petites moqueries de camarades... C'était pas facile tout le temps, mais j'ai toujours su me relever", explique la jeune femme de 23 ans, qui met ces plaisanteries sur le compte de l'immaturité liée à l'âge.

Aujourd'hui, Clémence Botino ne fait plus attention aux critiques, quelles qu'elles soient. "Je ne me suis pas mis de carapace, mais c'est juste que j'ai compris certaines choses plus vite et c'est peut-être grâce à ça que j'ai pu faire les choix qui m'ont menée à être Miss France par la suite...", affirme-t-elle. Bien loin de cette "mauvaise période", comme elle la décrit, Clémence Botino ne se considère pas du tout comme une ex-victime de harcèlement scolaire. "Les enfants sont taquins et sont immatures, c'est dommage, mais ça ne doit pas nous empêcher de vivre et d'avancer..." , assure Miss France 2020.

Mais même en tant que plus belle femme de France, Clémence Botino avoue avoir des complexes "comme toutes les femmes". Cependant, elle refuse de les dévoiler, ne souhaitant pas se plaindre. "Nous, on voit des choses que les autres ne voient même pas, alors ce n'est pas important...", explique-t-elle.

Toute reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image