Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Conjuring 2 : Pourquoi des salles françaises ne veulent pas le diffuser ?

12 photos
Lancer le diaporama
Suite du film d'horreur à succès, "Conjuring 2" fait peur. Mais pas seulement pour les raisons que l'on imagine...

Paranormal Activity, Ouija, Annabelle... Décidément, les sorties de films d'épouvante et d'horreur se suivent et se ressemblent en France. Conjuring 2 : Le Cas Enfield, qui a déjà attiré quelques 743 000 amateurs de frissons dans les salles obscures en l'espace d'une semaine, s'est offert une mauvaise publicité. Plusieurs salles de cinéma ont décidé de retirer le long métrage porté par Vera Farmiga et Patrick Wilson.

À Paris, plusieurs salles ont rapporté des incidents, essentiellement provoqués par des jeunes adolescents sans gênes. "Il y a bien eu une altercation à cause de spectateurs trop sonores, confirme la direction du groupe MK2 suite à une bagarre entre deux spectatrices mercredi soir au dernier jour de la Fête du cinéma, mais c'est le seul incident dont nous ayons connaissance." Une spectatrice a visiblement un son de cloche beaucoup plus radical sur ce qu'il s'est passé. "Une bande de jeunes a littéralement sapé la séance et le plaisir des vrais amateurs de films d'horreur, commente-t-elle sur Facebook. Ils ont passé leur temps à commenter la moindre scène et à hurler au moindre mouvement, n'ayant cure des spectateurs leur demandant le calme. Le tout s'est terminé en bagarre générale ! Flippant et affligeant." Le Gaumont Parnasse, l'Aquaboulevard et le MK2 Bibliothèque ont eu aussi fait l'objet de plainte de spectateurs. "Rires gras, discussions à haute voix, cris hystériques...", évoquent Le Parisien. "C'était l'enfer avec le public qui n'arrêtait pas de s'agiter durant presque toute la séance entre portables qui s'allumaient de manière abusée et ricanements élevés", a raconté un autre spectateur, sans préciser dans quelle salle.

On a choisi de retirer le film, pour préserver la sécurité du personnel et des clients. C'est triste, car plein de gens voulaient le voir

En province, même topo. Au Pathé Montataire, dans l'Oise, il y a eu "des problèmes comme pour tous les films d'horreur", confie un responsable, presque impuissant. Nos confrères d'Allociné assure par ailleurs que ce multiplex ne propose plus le film dans sa programmation, tout comme Le Cyrano à Versailles, qui l'a retiré après la première journée d'exploitation. "Des gens un peu excités venaient en groupe et dérangeaient les autres spectateurs, explique la direction du cinéma. C'est compliqué à gérer. On a choisi de retirer le film, pour préserver la sécurité du personnel et des clients. C'est triste, car plein de gens voulaient le voir."

Mais pire encore, UGC (qui dispose d'un parc dépassant les 400 écrans en France) a décidé de ne pas le programmer du tout. L'exploitant a retenu la leçon après les trop nombreux incidents lors de la sortie d'Annabelle en octobre 2014. Agressions, bagarres, sièges arrachés, adolescents qui urinaient sur des sièges avaient émaillé la sortie du film qui est d'ailleurs un spin-off de Conjuring : Les Dossiers Warren. Pour Conjuring 2, en dépit d'une certaine attente autour du film, UGC a tout bonnement fait en sorte que le long métrage ne soit pas diffusé dans ses salles. "C'est un choix éditorial du réseau UGC d'opter pour des oeuvres moins segmentantes, parmi les nombreux films sortant le mercredi", explique l'exploitant sur Twitter. "Après recherche, le planning de diffusion de cette oeuvre ne nous permet pas de le diffuser", avait-il d'abord prétexté.

Il faut bien avouer que si ces jeunes spectateurs se comportaient de manière plus respectueuses dans les salles, Conjuring 2 pourrait être vu par un plus large public – avec plus d'écrans que les 310 écrans le proposant selon Allociné. Et certains spectateurs ne seraient ainsi pas pénalisés.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image