Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Danièle Gilbert tacle Laurent Boyer et son émission "Midi en France" !

4 photos
Lancer le diaporama

Danièle Gilbert, 68 ans, en a fini avec les années speakerine. Désormais, elle est comédienne et elle brûle les planches dans Rassurons les autruches (actuellement en tournée).

Mais elle est aussi dans l'actualité pour une tout autre raison : depuis le lancement fin janvier de Midi en France sur France 3 (présenté par Laurent Boyer), Danièle Gilbert est souvent citée pour faire la comparaison avec son émission Midi Première (fin des années 70).

Au micro de Laurent Argelier sur MFM, Danièle Gilbert ne mâche pas ses mots et rappelle qu'à l'époque de Midi Première (qui cartonnait sur TF1), elle n'était pas qu'animatrice, mais aussi responsable de l'émission. Pas de statut "d'animateur-producteur", mais juste une responsable investie qui allait en repérage dans les villes et ce, pour "seulement" 2 000 euros par mois.
Une façon subtile de tacler l'animateur Laurent Boyer, qui a été débauché de M6 (par Pierre Sled) et doit certainement gagner plus de 2 000 euros... Autres temps, autres moeurs. Sans compter que le programme coûte à lui seul 700 000 euros par semaine.

Sans jamais citer Lolo Boyer, Danièle avance tout de même que "la télé maintennt, c'est un animateur et des chroniqueurs... c'est facile !" Et quand Laurent Argelier lui demande la raison de l'échec de Midi en France, elle évoque les vraies valeurs comme l'humanité et la spontanéité, qui sont mises de côté pour mieux faire valoir le marketing. Le comble de l'agacement intervient pour elle dans le fait d'évoquer la proximité avec les gens mise en avant par ce programme... alors que les chroniqueurs sont dans une bulle, coupés du monde.

Faut-il comprendre que Boyer et son équipe (à laquelle s'est ajouté un ancien Petit Rapporteur, Pierre Bonte) ne sont pas assez investis ?

En tout cas, Danièle Gilbert n'a pas sa langue dans sa poche !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image