Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Dany Boon, Jean Dujardin... Plafonnement des salaires des acteurs stars

Dany Boon, Jean Dujardin... Plafonnement des salaires des acteurs stars
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.

Deux ans après "l'analyse sans tabou d'un système vicieux du cinéma" par Vincent Maraval, distributeur (Wild Bunch), publiée dans Le Monde et qui avait provoqué une belle polémique, le Centre national du cinéma (CNC) a pris une décision importante que le site des Échos vient de révéler. L'organisme a adopté une résolution modifiant les critères de soutien pour le financement d'un film : si le salaire d'un membre du film (acteur, réalisateur ou encore scénariste) dépasse un certain pourcentage du devis d'un long métrage, ce dernier ne pourra plus bénéficier du moindre soutien public.

Dans le rapport réalisé par René Bonnell à la demande de la ministre de la Culture de l'époque, Aurélie Filippetti, on pouvait déjà voir émerger des propositions destinées à encadrer "des films présentant un coût artistique disproportionné via les aides publiques". Si le producteur souhaite un gros salaire pour son acteur ou son réalisateur, il devra désormais demander de l'argent auprès d'un autre organisme que le CNC, un organisme public. Ainsi, "pour les films se situant entre 7 et 10 millions d'euros, la rémunération maximale la plus élevée ne pourra dépasser 5% du devis. Au-delà, la rémunération maximale est fixée à 990 000 euros, quel que soit le devis du film", lit-on dans Les Échos. Cette décision a pour but de mettre fin à l'inflation des salaires des acteurs notamment, dans des films qui ne sont pas aussi rentables qu'on le croit. Car si les stars américaines peuvent réclamer des cachets à 20 millions, leurs superproductions rapportent énormément et dans le monde entier.

"C'est une mesure légitime mais cela permet juste au CNC de ne pas cautionner certain films et la dérive de leurs coûts. Les plus gros films se feront quand même, avec les mêmes salaires, puisque les chaînes de télévision voudront les même acteurs", note un producteur cité par Les Échos.

En août 2013, on apprenait que le puissant Dany Boon et l'oscarisé Jean Dujardin étaient les acteurs les mieux payés avec respectivement 2,5 et 2 millions d'euros. Quant aux femmes, ce sont Marion Cotillard et Sophie Marceau qui étaient en tête du classement des salaires des comédiens avec environ 1 million d'euros.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image