Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

David Beckham : Ses garçons futurs tatoués, sa petite Harper joue les difficiles

8 photos
Lancer le diaporama

Depuis sa retraite sportive, David Beckham s'est transformé en un parfait homme au foyer. Probablement le plus stylé des pères. En attendant de prendre la tête de sa future franchise de football aux États-Unis, probablement à Miami, le beau David s'occupe de sa petite tribu.

Et il y a du boulot, comme il l'a confié dans l'émission The Jonathan Ross Show sur la BBC le 14 décembre dernier après être revenu sur l'arrêt de sa carrière. Actuellement, le Spice Boy tente par tous les moyens d'empêcher ses trois garçons de se faire faire un tatouage, lui qui pourtant les collectionne. Visiblement, Brooklyn (14 ans), Romeo (11 ans) et Cruz (8 ans et demi) auraient dans l'idée de passer à l'acte dans le futur et suivre ainsi le chemin de leur père. "[Les garçons] ont déjà dit qu'ils se feront tatouer. Et je leur ai dit : 'Eh bien, soyez différents, n'ayez pas de tatouages !", a confié avec le sourire un David Beckham radieux. Mais les trois petits ne se sont pas laissé convaincre, gageons qu'ils auront un tatouage très spécifique comme l'a raconté le Britannique : "Nous aurons 'Maman et papa'. Je ne peux pas vraiment dire non à ça..."

Très proche de ses enfants, David Beckham, qui a rangé les crampons, n'a pas pour autant quitté les terrains de foot, puisqu'il officie régulièrement comme arbitre lors du match de ses enfants. Ce qui lui a d'ailleurs valu une drôle d'aventure avec son fils Cruz. Coupable d'une faute dans la surface de réparation adverse, le mari de Victoria Beckham avait dû siffler un pénalty contre son fiston. Un coup dur pour le garçon, qui ne manqua pas de le faire remarquer à son père : "Alors que nous rentrions, Romeo s'est retourné et il m'a dit : 'Je n'arrive pas à croire ce que tu m'as fait, papa.' Il pleurait - c'était une leçon pour lui." Et du fait de son passé, les enfants sont soumis à une rude pression. Pas un jour sans qu'un journal annonce la signature de Brooklyn, Romeo ou Cruz dans un club anglais. "Ils ne font que s'entraîner, ils s'amusent", nuance David Beckham.

Quant à la petite Harper, elle n'est pas pour autant laissée pour compte. Bien au contraire. La fillette peut compter sur ses grands frères pour lui apprendre les pires blagues, même si son élocution ne lui permet pas de les retranscrire et son jeune âge de les comprendre. Au grand soulagement de son père qui galère bien plus au moment de l'habiller : "Harper prépare sa tenue la veille, puis elle se lève le matin, nous descendons pour la préparer et elle change d'avis. Et quand je suis dans la chambre avec Harper, essayant de trouver des choses à lui mettre, tout ce que je choisis, qui je pense lui iront, elle le remet dans le placard... Elle n'a que 2 ans et demi !"

Au-delà de ça, David Beckham se dit heureux d'être "un homme au foyer", d'accompagner ses enfants le matin à l'école, de préparer le repas, et encore plus aujourd'hui qu'il est retraité des terrains de foot et que Victoria poursuit le développement de son empire de la mode : "Le succès de Victoria a été vraiment incroyable ... C'est une mère formidable, bien sûr, et elle s'occupe des garçons et de Harper, qui sont notre priorité ... mais elle travaille très dur."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image