Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Delphine Jubillar : Une maison insalubre ? Le constat alarmant des assistantes sociales

Delphine Jubillar : Une maison insalubre ? Le constat alarmant des assistantes sociales
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
14 photos
Cédric Jubillar n'a pas vraiment apprécié le constat dressé par des assistantes sociales venues à son domicile de Cagnac-les-Mines (Tarn) pour s'assurer du bien-être de ses enfants de 2 et 6 ans.

La cour a estimé que Cédric Jubillar n'était plus en mesure d'héberger ses enfants de 2 et 6 ans. Depuis son placement en détention provisoire et sa mise en examen pour "homicide par conjoint", la juge pour enfants a préféré donner un droit d'hébergement largement majoritaire à Stéphanie, la soeur aînée de Delphine Jubillar, née Aussaguel. A l'issue d'une audience houleuse de plus de trois heures, le 25 juin dernier, Le Parisien faisait état de ce que les assistantes sociales avaient observé au domicile du plaquiste.

Depuis cette nuit du 15 décembre 2020, Cédric Jubillar a vécu dans sa maison encore en construction de Cagnac-les-Mines (Tarn) avec ses deux enfants. C'est d'ici où serait partie Delphine Jubillar, sans jamais revenir d'après la version fragile de son mari, de qui elle essayait de divorcer. Durant les mois qui ont précédé sa mise en examen, Cédric Jubillar avait reçu la visite de plusieurs assistantes sociales, qui ont décelé des "carences éducatives".

Un aménagement "spartiate" des chambres d'enfants

Lors de leurs visites au domicile familial des Jubillar, elles lui avaient reproché un aménagement relativement spartiate des chambres des enfants ainsi qu'un problème de sécurité au niveau de certaines ouvertures de la maison. Des soucis "balayés d'un revers de la main" par Cédric Jubillar. Là, face à la juge des enfants, Cédric Jubillar s'est défendu "parfois avec une certaine véhémence" à l'évocation de ces carences éducatives.

L'état interne, comme externe de la maison des Jubillar avait déjà été soulevé. Dans sa conférence de presse, le procureur de Toulouse soulignait le peu d'intérêt porté par Cédric Jubillar pour le ménage, en témoigne son intérieur et l'état de son pyjama la nuit de la disparition de Delphine. Autant d'éléments qui rendent encore plus étrange le fait qu'il a lavé la couette sur laquelle dormait son épouse, de qui il faisait chambre à part, aux alentours de 4 heures du matin.

Cette maison encore en construction, dangereuse pour de jeunes enfants, était l'une des choses qu'elle reprochait à Cédric Jubillar. Avec ses briques apparentes, des tas de ciment, un trampoline et des jouets ci et là, le domicile du couple a toujours eu une allure "bizarre" pour les cagnacois, qui allaient même jusqu'à qualifier l'endroit de "déchetterie".

Depuis la prison de Seysses, près de Toulouse, Cédric Jubillar continue de clamer son innocence. Ses trois avocats pénalistes demandent à ce que d'autres pistes, comme celle d'un rôdeur, soient explorées.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image