Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Delphine Wespiser freinée dans sa carrière politique : ''J'ai reçu des menaces''

Delphine Wespiser freinée dans sa carrière politique : ''J'ai reçu des menaces''
Par Ari Guardiola Journaliste
Si elle a bien fait son choix (évident) entre Leo Messi et Cristiano Ronaldo, il n’est pas question de décider qui elle préfère entre Meghan Markle et Kate Middleton. Poissons ascendant Verseau, elle est dotée d'un sixième sens qui l'aide à vous dénicher les informations les plus cachées sur vos stars préférées.
Delphine Wespiser dans Un soir à la Tour Eiffel, le 15 avril 2015
7 photos
Lancer le diaporama

Si de nombreuses Miss France connaissent une reconversion à succès, ce n'est pas toujours le cas. Alors que Malika Ménard et Laury Thilleman assurent dans leurs fonctions de journalistes et que Marine Lorphelin a repris ses études de médecine, Delphine Wespiser, elle, a rencontré de nombreux obstacles dans sa reconversion politique. Un sujet qu'elle a évoqué dans Un soir à la tour Eiffel, hier, mercredi 15 avril.

Toujours plus fière de sa région, l'Alsace, et de son village natal, Magstatt-le-Bas, Delphine Wespiser avait décidé de devenir conseillère municipale. Elle a révélé hier avoir essuyé de nombreuses critiques et même reçu des lettres anonymes de menaces.

"J'ai reçu des lettres de menaces"

La jeune femme de 23 ans, devenue Juge Blanche dans Fort Boyard, s'est prise de passion pour la politique. Marchant dans les pas d'Elodie Gossuin, devenue conseillère régionale de Picardie, Delphine Wespiser avait décidé de figurer sur la liste du maire sortant, Lucien Bronner, sans étiquette, de son village du Haut-Rhin. Mais alors qu'elle souhaite désormais évoluer et approfondir son investissement politique, voilà que l'ex-Miss France 2012 se retrouve confrontée à quelques obstacles : "Je trouve vraiment dommage que, quand il y a des jeunes qui veulent s'engager en politique, on les encourage parce que c'est bien des jeunes qui s'investissent et qui s'intéressent. À partir du moment où c'est une jeune fille qui a fait Miss France, elle n'est pas acceptée." Elle a expliqué également que sa candidature dans son petit village a fait "jaser".

Lorsqu'elle a voulu devenir conseillère municipale, élue au premier tour, elle a ensuite été très critiquée. Elle n'en revient toujours pas. "C'était horrible, la campagne, a-t-elle expliqué à Alessandra Sublet. J'ai reçu des lettres anonymes, des lettres de menaces, c'est incroyable. C'est vraiment incroyable. Il y avait une méchanceté." Pour elle, tout cela avait un rapport avec le titre de Miss France. Sylvie Tellier, présente, l'a incitée à poursuivre son combat.

Rappelons que si, aujourd'hui, la jolie rouquine a les pieds dans la politique, elle revenait récemment sur son étonnant premier job : agent d'entretien du village. D'agent d'entretien à conseillère municipale en passant par reine de beauté et Juge Blanche, la jolie Delphine a un CV on ne peut plus atypique !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image