Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Des chiffres et des lettres : Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat virés avec "une rare violence", ils livrent leur vérité

Des chiffres et des lettres : Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat virés avec "une rare violence", ils livrent leur vérité
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
14 photos
Ils ne décolèrent pas. A l'antenne respectivement depuis 1975 et 1986 dans le jeu légendaire "Des chiffres et des lettres", Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat laisseront leur place à partir de septembre à de nouveaux co-animateurs. En cause, selon France Télévisions, un refus de leur part des nouvelles conditions du jeu. Mais selon eux, la vérité serait toute autre...

C'est une émission légendaire qui perd ses deux piliers. Il y a quelques semaines, la direction de France Télévisions a officialisé le fait que son jeu culte, Des chiffres et des lettres ne serait plus à l'antenne que le samedi, dans une version remaniée mais surtout sans Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat, les deux co-animateurs présents respectivement depuis 1975 et 1986 et qui épaulaient Laurent Romejko auprès des candidats.

Une décision qui a beaucoup choqué les téléspectateurs fidèles... mais aussi les deux intéressés, furieux de voir la version donnée par la chaîne pour laquelle ils travaillaient depuis quarante-sept ans pour l'un, et trente-six ans pour l'autre, et qui, selon eux, ne correspond pas du tout à la situation réelle. Dans ses annonces, France Télévisions faisait en effet simplement savoir que les deux collègues avaient refusé la nouvelle version du jeu, pas mal remaniée à la rentrée.

Un mensonge pour eux : dans un communiqué commun envoyé à l'AFP et au Parisien, tous les deux évoquent une "situation d'une rare violence", et nient catégoriquement la version de la responsable des jeux, Alexandra Redde-Hamiel. "Nous n'avons pas refusé la supposée nouvelle version du jeu, puisqu'on ne nous l'a jamais présentée", écrivent-ils, expliquant que leur "version est moins rose bonbon" que celle de la chaine, qui avait également évoqué un "désaccord contractuel" pour expliquer leur départ.

Le rose bonbon est devenu noir de suie

Un argument qui a rendu fous de rage les deux intéressés : "Ce qui est désigné pudiquement comme un 'désaccord contractuel' a surgi car FTV a exigé une baisse de notre de salaire de l'ordre de 60% et a refusé de nous accorder le CDI que nous avons eu l'outrecuidance de réclamer", révèlent-ils. D'après nos informations, il n'y avait plus que deux émissions au lieu de six, ce qui expliquerait la baisse du salaire...

Avant de regretter des conditions de travail précaires : "La tendance n'est pas à la CDéisation. Car oui, vous avez bien lu, nous sommes en CDD depuis 36 ans pour Arielle, et 47 ans pour Bertrand... Nous n'existons pas alors que nous sommes tous les jours à l'antenne. Cette régularisation nous a été sèchement refusée, sans explication. C'est inacceptable humainement avant de l'être juridiquement".

Dénonçant la direction de France Télévisions qui a choisi "d'acter seule une rupture qui ne lui a jamais été demandée", Bertrand Renard et Armelle Boulin-Prat finissent par exprimer au public, qui leur est si fidèle chaque soir, "toute [leur] affection et toute [leur] tristesse de le quitter ainsi contraint et forcé". Avant de conclure d'un éloquent : "Le rose bonbon est devenu noir de suie".

La direction de France Télévisions n'a pas encore répondu à ces accusations. Le jeu, quant à lui, sera bien remplacé dès le 29 août par un autre concept présenté par Cyril Féraud. Et on devrait encore revoir Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard jusqu'au 11 septembre pour les derniers numéros enregistrés avant l'été. Ensuite, il sera temps pour eux de faire leurs adieux aux téléspectateurs...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image