Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Donald Sterling : Après ses excuses, ses attaques abjectes contre Magic Johnson

12 photos
Lancer le diaporama

Cela devait être l'interview de la rédemption. L'entretien du mea culpa. Donald Sterling, après ses propos racistes qui lui ont valu une suspension à vie de la NBA, avait présenté ses excuses lors d'un entretien accordé à CNN. Mais la diffusion dans l'intégralité de sa conversation montre un homme totalement déconnecté du monde réel, qui au final ne fait que s'enfoncer un peu plus dans le scandale...

Magic Johnson, le sida et les enfants

Si ses excuses semblaient sincères, la suite de son interview avec Anderson Cooper laisse un goût plus qu'amer. Dans l'extrait diffusé ce week-end, il demandait "pardon" et se disait "émotionnellement ravagé". Ce lundi 12 mai, l'émission Anderson Cooper 360° diffusait dans son intégralité l'échange entre le journaliste et le futur ex-propriétaire des Clippers. L'occasion pour ce dernier de s'en prendre une fois de plus à Magic Johnson, l'emblématique joueur des Lakers de Los Angeles. Gratuitement.

"Il a le sida ! Qu'est-ce qu'il a fait, Magic Johnson, dans sa vie ? Qu'est-ce qu'il a fait, Le GRAND Magic Johnson ? Il a agi comme un saint. Il a couché avec toutes les filles dans toutes les villes d'Amérique et il a eu le sida, et quand il a eu le sida, je suis allé à la synagogue prier pour lui. J'espérais qu'il pourrait vivre encore longtemps. Je ne l'ai pas critiqué. J'aurais pu. Est-ce un exemple pour les enfants ?", lâche-t-il ainsi. Et alors que le journaliste lui fait remarquer que Magic n'a pas le sida, mais qu'il est porteur du virus VIH, Donald Sterling poursuit : "Mais quel genre de type va dans chaque ville coucher avec toutes les filles et attraper le virus VIH ? Est-ce que c'est quelqu'un qu'on souhaite respecter, et montrer en exemple à nos enfants ? Il devrait avoir honte de lui et retourner dans l'ombre."

Mais ce n'est pas tout. Il s'en est par la suite pris à Magic Johnson, lors d'une comparaison hasardeuse entre les Juifs et les Afro-Américains. Selon lui, lorsque les premiers réussissent, ils viennent en aide à leur communauté. Pas les seconds. Et sûrement pas Magic Johnson, propriétaire de la franchise des Dodgers de Los Angeles.

Magic Johnson égoïste

"J'aime aider les minorités. Qu'est-ce qu'il fait ? Pouvez-vous me le dire ? Le grand Magic Johnson. Qu'est-ce qu'il a fait ? Je pense qu'il devrait avoir honte de lui. Qu'est-ce qu'il fait pour les Noirs ? Il ne fait rien. Qu'est-ce qu'il fait ? Il travaille pour les Dodgers. J'ai dépensé des millions pour les minorités. C'est ça, le problème. Quand ils connaissent le succès, les Juifs aident les leurs. Les Afro-Américains... peut-être que j'aurai encore des problèmes... ils n'aident personne. Est-ce qu'il a fait tout ce qu'il pouvait pour aider les minorités ?, je ne pense pas. Je ne pense pas qu'il soit un bon exemple pour les enfants de Los Angeles", a-t-il poursuivi, expliquant que les enfants feraient comme lui et finiraient par être contaminés par le virus du sida.

Rappelons que Magic Johnson est en quelque sorte à l'origine du plus gros scandale que la NBA ait connu depuis bien longtemps. Il s'était plaint auprès de Vanessa Stiviano, la jeune femme à l'origine des enregistrements et avec laquelle il aurait entretenu une relation, d'une photo d'elle et lui publiée sur son compte Instagram. "Ça m'ennuie beaucoup que tu veuilles afficher que tu fréquentes des Noirs. (...) Tu peux coucher avec des Noirs. Tu peux les ramener à la maison, tu peux faire ce que tu veux. La seule chose que je te demande, c'est de ne pas en faire la promotion... et de ne pas les ramener à mes matchs. Je suis simplement en train de dire que dans ton putain d'Instagram minable, tu n'as pas besoin de te montrer en train de fréquenter des Noirs. Ne mets pas Magic sur Instagram pour que tout le monde le voie et se sente obligé de m'appeler. Et n'amène pas Magic Johnson à mes matchs", avait-il ainsi lâché à la jeune femme.

Explications et excuses

Sur CNN, Donald Sterling, qui expliquait que ses petites-filles de 7 et 9 ans n'avaient pas eu le droit à des bonbons à l'école, car on leur avait expliqué qu' "on ne donnait pas de bonbons à des racistes", a affirmé que ses propos avaient été mal interprétés. "Elle utilisait toujours le mot 'noir', 'c'est une Noire', 'c'est un Noir', 'ça c'est noir', 'ceci est noir'. Alors quand elle m'a dit, 'je vais venir avec quatre superbes Noirs au match', j'étais peut-être un peu jaloux. Et je lui ai dit 'Ne les amène pas au match, parce que je suis jaloux.' C'était comme si elle me poussait à dire ces choses", confie Donald Sterling, qui reconnaît qu'il voulait avoir des relations sexuelles avec sa jeune amie...

De son côté, Magic Johnson a réagi sur Twitter : "Je préfère parler des magnifiques playoffs que de cette interview. À la fin de la semaine, on n'entendra plus parler de Sterling. Juste les playoffs, mes Dodgers et mes Sparks [l'équipe féminine de basket de Los Angeles, NDLR]."

Quant à Adam Silver, le commissionner de la NBA (patron de la NBA), il s'est senti obligé de présenter ses excuses à l'emblématique joueur : "J'ai lu la transcription de l'interview de Donald Sterling pour Anderson Cooper et même si Magic Johnson n'a pas besoin de moi, je me sens obligé de m'excuser auprès de lui. Il continue à être mêlé à cette histoire et à subir des attaques personnelles malsaines. La NBA poursuit son processus pour se débarrasser le plus rapidement possible de Donald Sterling."

Les excuses n'auront donc pas tenu plus de 24 heures...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel