Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Donald Trump : Il accorde sa grâce présidentielle à Lil Wayne et lui évite une lourde peine de prison

Donald Trump : Il accorde sa grâce présidentielle à Lil Wayne et lui évite une lourde peine de prison
Par Holo Han Rédacteur
Comme celui de la série My Holo Love, Holo le journaliste se fait discret. Il observe l'actualité mode, musique et sport, et l'analyse dans les moindres détails…
Lil Wayne prend la pose avec le candidat sortant, Donald Trump et s'attire des problèmes : sa copine l'a quitté pour son soutien publique au candidat républicain.
12 photos
Lancer le diaporama
Lil Wayne est sauvé ! Le rappeur risquait jusqu'à 10 ans de prison pour port d'arme illégal par un délinquant condamné. Le président Donald Trump lui a accordé une grâce totale dans les dernières heures de son mandat et lui permet ainsi d'échapper à la justice.

Son soutien à Donald Trump lui avait valu de nombreuses critiques et une rupture amoureuse, mais Lil Wayne a été récompensé ! Le futur ex-président des États-Unis l'a complètement gracié, au dernier jour de son mandat. Le rappeur échappe ainsi à un procès pour possession d'arme à feu, un délit pour lequel il risquait jusqu'à 10 ans de prison.

La bonne nouvelle est tombée ce mercredi 20 janvier 2021, jour de la passation de pouvoir entre Donald Trump et son successeur Joe Biden. Le site de la Maison-Blanche a dévoilé la liste des noms des bénéficiaires de la grâce présidentielle de Donald Trump : 73 personnes ont reçu une grâce complète et 70 autres ont vu leurs condamnations commuées.

Lil Wayne fait donc partie des heureux élus. Le site de la Maison-Blanche écrit : "Le président Trump a offert une grâce complète à Dwayne Michael Carter Jr., aussi connu sous le nom de 'Lil Wayne.' Mr. Carter a plaidé coupable de possession d'une arme à feu et de munitions par un délinquant condamné, dû à une condamnation vieille de plus de 10 ans. Mr. Carter a fait preuve de générosité en s'engageant aux côtés de différentes associations, incluant des donations à des hôpitaux spécialisés dans la recherche et plusieurs banques alimentaires."

Pour cette grâce, Weezy (le surnom de Lil Wayne) a été parrainé par Brett Berish, PDG du groupe de spiritueux Sovereign Brands, et de l'ancien joueur de football américain Deion Sanders.

Ainsi, Lil Wayne échappe à une potentielle condamnation à 10 ans de prison dans l'État de Floride. Le mentor de Drake et Nicki Minaj avait plaidé coupable pour port d'arme illégal par un délinquant déjà condamné. Cette première condamnation, toujours pour port d'arme illégal, remonte à 2010 et s'était produite à New York. Wayne avait alors passé un an à la prison de Rikers Island.

Dans sa liste de peines commuées, Donald Trump a inclus un autre rappeur, Kodak Black (né Dieuson Octave, devenu Bill K. Kapri). Le rappeur avait été arrêté en 2019 sur le pont Lewinston-Queenston, à la frontière entre les États-Unis (Queenston) et le Canada (Lewinston), au volant d'une Cadillac Escalade et avec deux passagers. Des agents de la police des frontières avaient saisi de la marijuana et une arme automatique dans le véhicule.

Kodak avait été mis en examen pour le délit de possession d'une arme et le délit mineur de possession de marijuana, plaidé coupable et effectuait sa détention dans une prison fédérale de haute sécurité, dans l'État de l'Illinois, où il s'était plaint de mauvais traitements de la part d'agents correctionnels.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image