Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Douze Clodettes en détresse : Les danseuses de Claude François ne décolèrent pas

Trente-cinq ans après la mort deClaude François, douze de ses anciennes danseuses, les fameuses Clodettes - aujourd'hui devenues professeur de danse, directrice commerciale, gérante de restaurant ou encore retraitée - ont assigné, en février 2012, la société Spedidam qui s'occupe de la distribution des droits des artistes-interprètes de la musique et de la danse. Elle réclamait chacune 16 000 euros pour la diffusion d'images de leurs célèbres chorégraphies. Malheureusement, le 27 juin, le tribunal de grande instance de Paris les a déboutées. Les danseuses ne décolèrent pas et ne baisseront pas les bras.

Interrogée par Lefigaro.fr, Nadine Ligeron, dite Prisca, réagit au verdict : "Je suis déçue, mais je ne baisse pas les bras. Nous n'avons pas encore fixé de ligne de conduite avec notre avocat, Me Daniel Richard, ni avec Ketty Naval [Clodette qui mène la fronde, ndlr], mais je pense que nous allons faire appel de la décision."

La défense de la Spedipam est simple : tous les papiers qui permettent d'identifier chaque danseuse sur les passages télé de Claude François n'ont pas été remplis à l'époque, ce qui rend impossible le reversement des droits. "Certaines attestations de présence étaient incomplètes voire inexistantes", expliquait alors l'avocate de la société, Me Isabelle Wekstein. Pour Prisca, c'est un scandale d'être considérée comme "négligente" : "C'était une autre conjoncture. Il y avait du travail en abondance, on était en permanence sur les routes. Je suis incapable de dénombrer les shows télés que nous avons fait entre 1973 et 1978. On nous accuse d'être des filles légères ou négligentes, mais on ne connaît l'existence de cet organisme que depuis cinq ou six ans." Les danseuses se sentent lésées et pas assez respectées : "On a notre importance dans la légende Claude François, le public connaît toutes nos chorégraphies. Il est légitime de réclamer nos droits." D'autant que l'une d'entre elle a pu s'inscrire à Spedidam et aurait touché entre 15 000 et 20 000 d'aides sociales selon ses anciennes collègues.

Malgré la tristesse d'avoir perdu cette bataille, Prisca ne manque pas de rendre hommage à la légende : "Respecter les Clodettes, c'est respecter Claude François. [...] C'est une mémoire que nous n'avons jamais cessé d'honorer. Claude François n'était pas un tyran, comme tous s'accordent à le dire. Il nous protégeait. Nous étions tout à ses yeux."

Interview à lire dans son intégralité sur LeFigaro.fr.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Clémence Botino, Miss France 2020 en interview exclusive pour "Purepeople", le 29 janvier 2020.
Pauline et Aurélie de "Pékin Express" en interview pour "Purepeople", janvier 2020
Clémence Botino (Miss France 2020) se lâche dans l'interview 10 secondes pour de "Purepeople", le 29 janvier 2020.
Exclu - Enora Malagré répond aux questions de Purepeople.com. Mars 2020.
Sofiane s'exprime sur les accusations de trucage dans la "Star Academy" - Non Stop People, 9 mars 2020
Bruno Vandelli en interview exclusive pour Purepeople. Le 18 février 2020.
Clémence Botino (Miss France 2020) parle de ses relations avec sa maman lors d'une interview exclusive pour "Purepeople", le 29 janvier 2020.
Christian Millette raconte son confinement à Purepeople. Le 4 mai 2020.
Régine dans l'émission "Que sont-ils devenus ?" de Non Stop People le 1er février 2020.
Michel Cymes évoque le coronavirus sur le plateau de France 2 - dimanche 15 mars 2020
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel