Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Elizabeth II absente et remplacée : le prince Charles ému sur le trône, épaulé par William

Elizabeth II absente et remplacée : le prince Charles ému sur le trône, épaulé par William
Par Ari Guardiola Journaliste
Si elle a bien fait son choix (évident) entre Leo Messi et Cristiano Ronaldo, il n’est pas question de décider qui elle préfère entre Meghan Markle et Kate Middleton. Poissons ascendant Verseau, elle est dotée d'un sixième sens qui l'aide à vous dénicher les informations les plus cachées sur vos stars préférées.
68 photos
Elizabeth II n'a pas pu participer au fameux discours de la reine lors de l'ouverture officielle du Parlement à Londres. Et c'est un prince Charles ému qui a remplacé Sa Majesté à la lecture, cette dernière ayant été forcée de manquer cet évènement majeur, pour raisons de santé. Les "problèmes de mobilité" ont encore impacté son emploi du temps. Mais elle a pu compter sur son fils et le prince William, à fond.

Une première en près de soixante ans. Mais surtout un énième coup dur pour la reine Elizabeth II. C'est un prince Charles ému qui a remplacé la monarque à la lecture du discours de la reine après que Sa Majesté, 96 ans, a été forcée de manquer cet évènement majeur, pour soucis de santé. Ses ennuis continuent et notamment les "problèmes de mobilité", qui lui font manquer à son emploi du temps. L'héritier du trône a regardé la couronne avant d'annoncer les 38 nouveaux projets de loi de Boris Johnson pour l'année à venir afin de punir correctement les "hooligans" écologiques, capitaliser sur le Brexit et de s'assurer que les Britanniques peuvent payer leurs factures.

Elizabeth II n'a pas pu prononcer ce traditionnel discours du trône au Parlement britannique ce mardi 10 mai 2022, mais a pu compter sur son fils Charles. Ce n'est que par deux fois que la monarque a manqué cet évènement, en 70 ans de règne. Elle en était absente en 1959 et 1963, alors qu'elle était enceinte. Et c'est la première fois qu'elle se fait donc remplacer au pied levé par son fils, le prince de Galles. "La reine continue d'avoir des problèmes de mobilité épisodiques et, après consultation avec ses médecins, a décidé à contrecoeur de ne pas participer au discours du trône", a indiqué le palais de Buckingham via un communiqué, lundi 9 mai 2022.

Le prince William au côté de son père

C'est la première fois qu'un membre de la famille royale prononce le discours de la reine en son nom, et pour se faire tout au long du discours, le père de William et Harry a fait référence au "gouvernement de Sa Majesté". Ses regards vers la couronne de sa mère en ont dit long sur ses pensées qui allaient directement à elle. Il s'agit bien sûr du plus grand symbole de pouvoir et d'autorité pour les Britanniques. Si Elizabeth II n'a pu être présente, sa couronne, elle, y a été transportée par le prince Charles dans une limousine avec le bijoutier. Quant à Sa Majesté, elle a pu suivre l'évènement sur sa télévision. Elle a pu ainsi voir son fils épaulé par son petit-fils le prince William. L'époux de Kate Middleton, futur héritier du trône d'Angleterre, est d'ailleurs arrivé à sa toute première ouverture officielle du Parlement environ cinq minutes avant son père. Camilla Parker Bowles était également présente.

Le prince William au côté de son père

C'est la première fois qu'un membre de la famille royale prononce le discours de la reine en son nom, et pour se faire tout au long du discours, le père de William et Harry a fait référence au "gouvernement de Sa Majesté". Ses regards vers la couronne de sa mère en ont dit long sur ses pensées qui allaient directement à elle. Il s'agit bien sûr du plus grand symbole de pouvoir et d'autorité pour les Britanniques. Si Elizabeth II n'a pu être présente, sa couronne, elle, y a été transportée par le prince Charles dans une limousine avec le bijoutier. Quant à Sa Majesté, elle a pu suivre l'évènement sur sa télévision. Elle a pu ainsi voir son fils épaulé par son petit-fils le prince William. L'époux de Kate Middleton, futur héritier du trône d'Angleterre, est d'ailleurs arrivé à sa toute première ouverture officielle du Parlement environ cinq minutes avant son père. Camilla Parker Bowles était également présente.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image