Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Elliot Page : dépression, arrêt de sa carrière... rester "femme" pour Hollywood l'a détruit

Elliot Page : dépression, arrêt de sa carrière... rester "femme" pour Hollywood l'a détruit
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Elliot Page fait la couverture du magazine "Times" et évoque sa trans-identité.
13 photos
Étant enfant, Elliot Page a choisi de poursuivre sa carrière d'acteur, renonçant au passage à s'assumer en tant qu'homme. Dans un entretien au "Times", l'acteur de 34 ans explique comment la pression d'Hollywood a détruit sa santé mentale.

Étant enfant, Elliot Page demandait régulièrement à sa mère d'être un garçon. Comme il le raconte dans un long entretien accordé au Times, le 16 mars 2021, l'acteur a toujours su qu'il n'avait pas hérité du bon sexe à la naissance. Il commence d'ailleurs l'entretien en se rappelant de ce sentiment de "victoire" lorsqu'il a été autorisé, dès l'âge de 9 ans, à se couper les cheveux très court.

"Je me sentais comme un garçon. Je voulais être un garçon. Je demandais à ma mère si je pouvais en être un jour", se souvient-il. Pendant un temps, Elliot Page se sentait enfin lui-même. Un bonheur qui ne dura que quelques mois, puisque le jeune acteur a rapidement décroché le rôle d'une petite fille dans le film canadien Pit Pony. Pendant le tournage, il avait dû porter une perruque. Lorsqu'une série tirée du long-métrage est sortie, Elliot Page a dû se laisser pousser les cheveux. Un crève-coeur.

"Je suis devenu un acteur professionnel à l'âge de 10 ans. Poursuivre cette passion venait avec un compromis difficile. Bien sûr, je devais ressembler à un certain standard", déplore-t-il. Après plusieurs rôles étant ado, Elliot décroche le rôle principal de Juno, où il interprète une adolescente enceinte. C'est la gloire internationale. Alors âgé de 21 ans, l'acteur perd pied avec le stress de l'ascension et tous ces tapis rouges en robe de cocktail.

"Je ne me suis jamais reconnu. Pendant longtemps, je ne pouvais même pas me regarder en photo", regrette-t-il, expliquant au passage qu'il avait beaucoup de mal à regarder ses propres films. La santé mentale d'Elliot Page s'est considérablement dégradée lorsqu'il est apparu dans des blockbusters comme X-Men : The Last Stand ou encore Inception, souffrant de dépression, d'anxiété et de crises d'angoisses. Devant correspondre aux standards d'Hollywood, Elliot Page avait du mal à "simplement exister" et a voulu mettre un terme à sa carrière plus d'une fois.

Depuis son coming out en 2014, Elliot Page n'a fait que murir et développer assez de confiance en soi afin d'assumer son véritable genre au grand jour. L'annonce de son changement de sexe a été accueillie avec beaucoup de bienveillance par ses fans. Avec tout le respect qu'il a pour "les pionniers", Elliot Page est devenu une icône de la transidentité.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image