Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Emilia Clarke (Game of Thrones) : Visage d'un politique russe contre son gré

Le propre d'une actrice est de savoir jouer savamment de son image. Jeune pousse prometteuse et bombe de Game of Thrones, série à succès dans laquelle elle cartonne depuis 2011, Emilia Clarke vient néanmoins de voir la sienne (d'image) utilisée contre son gré et à des fins relativement discutables.

La renversante anglaise s'est en effet retrouvée, bien malgré elle, le visage d'une campagne politique destinée à servir les intérêts de Yakov Silin, aspirant maire à la ville d'Ekaterinburg et accessoirement membre du parti du président russe Vladimir Poutine. Cherchant à démontrer que grâce à lui, la ville sera débarrassée de sa criminalité, le candidat et son équipe ont en effet voulu recueillir le témoignage d'une jeune femme âgée de 24 ans, et répondant au doux nom d'Anya.

Sauf que pour étayer l'affaire, ils sont, comme qui dirait, tombés sur un os et ont choisi pour toute illustration un cliché de la belle anglaise, qui ne s'appelle plus Emilia mais Anya donc. On y voit l'actrice sourire de toutes ses dents sous un texte (en russe et traduit par le Daily Mail) qui lui fait dire ceci : "Je me suis rendue compte ces derniers-temps que je n'avais plus peur de marcher dans la rue la nuit à Ekaterinburg. Je me sens en sécurité maintenant dans la ville, je sais que personne ne m'attaquera ou ne me violera. C'est vraiment cool. Il n'y pas beaucoup de gens dans les rues, c'est illuminé, il fait bon vivre et la ville est incroyablement belle. Surtout quand il vient de pleuvoir."

Une bien belle déclaration d'amour à la ville d'Ekaterinburg qui aurait pu davantage tenir la route si elle venait effectivement d'une habitante d'Ekaterinburg. Ce qui, pas de bol, n'est pas le cas puisqu'aux dernières nouvelles, Emilia Clarke n'a pas décidé de poser ses valises dans cette bourgade située à quelque 1 814 kilomètres de Moscou. Il n'a donc pas fallu longtemps pour que quelques petits malins repèrent la supercherie.

Du côté de l'équipe de comm', on se défend en arguant qu'il était évident que cette campagne s'inscrivait dans le cadre de la fiction. "Nous avons fait exprès de sélectionner des actrices belles et célèbres pour faire comprendre qu'il s'agissait là d'un fantasme, a commenté l'un des cerveaux. La prochaine fois, nous essaierons d'être plus clair, désolé."

Une pilule plutôt difficile à avaler pour les internautes. Certains remarquent en effet qu'à la recherches d'images "jeunes filles jolies", le web propose entre autres soit des clichés d'Emilia Clarke, soit de Selena Gomez. Pourquoi ne pas choisir l'ex-petite amie de Justin Bieber, un poil plus connue à ce tarif-là ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Courteney Cox sur Instagram.
Laetitia Milot en larmes dans "50 Min Inside" sur TF1 le 20 juillet 2019. Elle a évoqué son combat contre l'endométriose et sa fille Lyana née en mai 2018.
Sandra Sisley lors d'une soirée chez Richard et Laurie Stark à Saint-Barthélemy le 18 juillet 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel