Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Emma de Caunes : Une femme d'une sensualité brûlante qui cache des blessures avec son père...

Si Emma de Caunes brille très facilement en société, cela fait longtemps qu'elle ne nous a pas éblouis sur les écrans. Sa dernière performance date de Rien dans les poches, téléfilm qui lui a valu une nomination aux Emmy Awards s'il vous plaît, en 2008. Cette relative absence ne l'empêche pas de travailler sur d'autres sujets et d'avoir d'autres projets, qu'elle confie au magazine Grazia. Extraits.

Pour la revue féminine, Emma se dévoile en estivante de charme au bord de la piscine. L'heure est au maillot de bain et au sourire avec ce soleil chaud. Que va-t-elle faire de son été ? "J'aimerais bien faire un saut à New York, rendre visite à mon frère."

L'humeur de l'interview navigue entre légèreté et gravité, notamment lorsqu'elle aborde le scénario qu'elle peaufine : "C'est un peu casse-gueule. [...] Ça parle d'une relation père-fille trop exposée. Il y a une telle fascination pour la presse people aujourd'hui, qui couche avec qui, qui trompe qui... Moi j'ai grandi avec cette presse, j'ai appris des trucs sur mon père [Antoine de Caunes] en lisant ces journaux. Et j'ai juste envie de montrer ça de l'intérieur." D'ailleurs, elle souhaite vivement épargner ça à sa fille, Nina, 7 ans et demi : "Parce que ça complique le rapport aux autres. Ça pose le problème des vrais amis."

Le sujet lui tient à coeur car elle en a souffert : "Ça peut faire des ravages, ça peut foutre des vies en l'air. C'est quand même particulier de vivre une rupture sentimentale dont toute la France est informée. Je ne veux pas dire 'oh les pauvres people, c'est trop dur, la vie d'un people', mais je voudrais inverser les points de vue." Emma fait peut-être également référence à sa séparation d'avec le chanteur-compositeur Sinclair, avec qui elle a eu sa fille. Pour la réalisation, elle s'en chargerait et le titre pourrait être Papa was a Rolling Stone.

La notoriété, Emma la vit depuis des années, elle qui a commencé à 17 ans et a reçu un César pour Un frère à 20 ans : "C'est un beau cadeau empoisonné. [...] J'ai été très gâtée tout de suite." Le monde du cinéma n'a pas toujours été tendre avec elle et elle détaille la relation qu'elle a avec lui : "Pendant longtemps j'ai cru que le métier d'actrice, c'était de l'art alors qu'en fait, ce n'est que du business. C'est un métier où la compétition est énorme. Alors moi, je me suis diversifiée."

Aurait-elle pu arrêter le cinéma ? "Oui, mais le cinéma, c'est comme un vieil amant, on finit toujours par le rappeler." Emma - qui présente aussi La Musicale sur C+ - a surtout d'autres priorités comme sa fille, même si cette image de maman n'est pas forcément celle qu'on lui colle : "Pendant dix ans, j'étais la petite nana pêchue de la pub Crunch [voir vidéo ci-dessus], ça m'a collé aux basques. Je vais avoir 34 ans, donc les rôles d'ado ou liés à la nuit, il va falloir arrêter. On a dit que j'étais une fille de la nuit alors que je suis juste une maman qui se lève tous les matins à 7 heures."

Retrouvez l'intégralité de son interview dans Grazia du 23 au 29 juillet.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel