Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Fifty Shades of Grey 'trop douloureux à regarder': La scénariste clashe le film

Quatre mois après sa sortie en salles, le sulfureux feuilleton des coulisses de Fifty Shades of Grey se poursuit. Alors que la suite, Fifty Shades Darker (Cinquante nuances plus sombres), est en cours d'écriture sous la plume Niall Leonard (le mari de l'auteur des romans, E. L. James), l'ex-scénariste de Cinquante nuances de Grey a donné une interview sans concession au sulfureux Bret Easton Ellis. Le célèbre romancier et polémiste américain n'a pas eu besoin de trop bousculer Kelly Marcel, la scénariste de Sam Taylor-Johnson, réalisatrice démissionnaire de 50 Shades of Grey, pour obtenir des déclarations intéressantes.

La jeune Britannique, qui a déjà participé à l'écriture de films tels que Bronson et Saving Mr Banks ou de la série Terra Nova, a pointé du doigt les choix narratifs finalement dictés par l'auteure de la trilogie. Refusant de voir le film, car "trop douloureux à regarder", Kelly Marcel révèle ainsi avoir écrit un script bien différent ce que le film montre aujourd'hui à l'écran. "Je ne voulais pas que l'histoire soit linéaire. Je voulais commencer par la fin du film puis faire les présentations ensuite. On aurait commencé avec les fessées et il y aurait eu ces sortes de flashs tout au long du film", affirme-t-elle. Universal, à qui elle avait en premier lieu présenté ce scénario, "était enthousiaste". "Ils me disaient : 'Ouais, absolument, c'est ce qu'on veut. Tu peux écrire ce que tu veux et amener de la folie avec ça', se souvient-elle. En fait, c'était des conneries."

A priori partant pour suivre l'idée de Kelly Marcel, Universal va finalement faire marche arrière et donner raison à E. L. James. "Elle me disait : 'Ce n'est pas du tout ce que je veux que ce soit, et je ne pense pas que ce soit le film que les fans attendent...'. En définitive, Erika a eu le contrôle total", soutient la scénariste, évoquant également les difficultés rencontrées sur le tournage entre E. L. James et la réalisatrice, Sam Taylor-Johnson – ce qui a conduit au départ de cette dernière après le premier opus. "C'est très difficile de venir en tant que réalisateur, de se retrouver menotté et de ne pas pouvoir laisser libre court à sa vision", assure-t-elle, invoquant "des accrochages" entre les deux femmes.

Loin de ces règlements de comptes à distance, E. L. James peaufine la sortie dans quelques jours du 4e tome, Grey. Le Mirror révèle qu'un exemplaire du manuscrit de cet ouvrage écrit du point de vue de Christian Grey (joué par Jamie Dornan au cinéma) a été dérobé à l'intérieur de la maison d'édition Random House qui a immédiatement porté plainte.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel