Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

George de Cambridge menacé à son école : le procès du terroriste présumé

George de Cambridge menacé à son école : le procès du terroriste présumé
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Le prince George de Cambridge, ici accueilli par la directrice Helen Haslem, a fait sa première rentrée des classes à l'école Thomas's Battersea le 7 septembre 2017 à Londres, escorté par son père le prince William. Sa mère Kate Middleton n'était pas en état de l'accompagner, souffrant des symptômes du début de sa troisième grossesse révélée quelques jours plus tôt.
13 photos
Lancer le diaporama
Le prince George de Cambridge, ici accueilli par la directrice Helen Haslem, a fait sa première rentrée des classes à l'école Thomas's Battersea le 7 septembre 2017 à Londres, escorté par son père le prince William. Sa mère Kate Middleton n'était pas en état de l'accompagner, souffrant des symptômes du début de sa troisième grossesse révélée quelques jours plus tôt.
A peine avait-il fait sa première rentrée que le prince George était menacé d'une attaque terroriste. L'homme arrêté en novembre 2017 vient de voir son procès débuter à Londres.

Ce 23 mai 2018 débutait le procès de l'homme accusé d'avoir encouragé les attaques contre le prince George. Convoqué au tribunal de Woolwich Crown de Londres, le prévenu serait affilié au groupe État islamique et a été arrêté en novembre dernier.

Âgé de 32 ans, Husnain Rashid est un enseignant de la mosquée de Nelson, dans le Nord-Ouest de Londres. Il aurait fourni un kit de terrorisme en ligne sur un portail qu'il tenait sous le nom de Lone Mujahid. Parmi les cibles citées, l'homme aurait encouragé "l'injection de poison dans les glaces de supermarchés et l'attaque du prince George dans sa première école".

Le procureur a précisé durant le procès que le message contenait une photo du fils de William et Kate Middleton, l'adresse de son école et la silhouette d'un soldat djihadiste avec la mention "Même la famille royale ne sera pas épargnée". Husnain Rashid nie quant à lui tout encouragement ou préparation d'attaques terroristes. Son procès devrait durer plusieurs semaines.

Troisième dans l'ordre de succession au trône, l'arrière-petit-fils de la reine Elizabeth II a fait une rentrée largement médiatisée en septembre dernier, dans l'école privée Thomas's Battersea située à quelques kilomètres du palais de Kensington à Londres. Alors qu'il s'apprête à fêter ses 5 ans, il vient de jouer les garçons d'honneur au mariage de son oncle Harry avec Meghan Markle. Non loin de sa petite soeur Charlotte, âgée de 3 ans, c'est tout sourire qu'il s'est prêté au jeu de la séance photo officielle au côté de la famille royale.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image