Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Guillaume Gallienne : ''Je n'ai jamais dit que je n'étais pas gay''

Invité à dîner au Daru par Frédéric Beigbeder pour le quatrième numéro du magazine Lui, Guillaume Gallienne s'est mis à nu, évoquant famille, traumatismes, homosexualité et le tout avec humour pour le directeur du célèbre titre. L'occasion de réaliser, s'il était besoin, combien le réalisateur-acteur-scénariste de la comédie de la fin d'année 2013, Les Garçons et Guillaume, à table !, est un homme passionnant.

D'entrée, alors qu'il est questionné sur ses derniers rôles si particuliers – Pierre Bergé (Yves Saint Laurent) et son propre rôle ainsi que celui de sa mère (Les Garçons et Guillaume, à table !) –, Guillaume Gallienne tient à mettre les points sur les "i" : "Je n'ai jamais dit que je n'étais pas gay", rectifie-t-il, en écho aux nombreuses interviews où l'inévitable question d'une homosexualité latente et prétendue a été posée à cet homme marié et papa d'un jeune garçon. "J'ai dit que je ne suis pas une fille et il se trouve qu'amoureusement, ma vie est hétéro. Mais à aucun moment, je n'ai dit que je n'étais pas gay." Au fil de la conversation, Guillaume Gallienne va plus loin. "Il se trouve que l'amour a fait que la femme l'a remporté sur moi et que, du coup, je suis un hétéro. Si Jeremy [l'adolescent dont il est amoureux dans Les garçons..., NDLR] m'avait aimé...", avant de révéler que ce Jeremy n'est autre que le demi-frère de Roger Hodson, le leader et chanteur du groupe Supertramp (dont il utilise une chanson, Don't Leave Me Now, dans son film). Dans Les Garçons et Guillaume à table !, le metteur en scène ne "raconte pas les fois où [il s'est] tapé des mecs. Plein de fois".

Hommage et vibrante lettre d'amour à sa mère, Les Garçons et Guillaume à table ! évoque sans détour la jeunesse de Guillaume Gallienne, et notamment son père, "un pervers tyrannique et en même temps un homme merveilleux", et ses frères. À propos de Jean-Claude Gallienne, décédé en 2009, il se rappelle une réflexion qu'on lui a faite récemment : "Le jour de la première, une dame m'a demandé pourquoi je n'avais pas écrit sur mon père et j'ai répondu : 'Parce que ça ne serait pas drôle'."

Entre caviar et vodka pendant ce dîner, Guillaume Gallienne a évoqué ses "5 kilos perdus pendant le tournage", un film qui l'a "consumé" : "Vivre vingt ans d'amour en deux mois, c'est épuisant", justifie le pensionnaire de la Comédie-Française. Il poursuit sur sa prestation dans Yves Saint Laurent et son propre film : "Je montre plus de moi dans le rôle de Pierre Bergé et dans le rôle de ma mère que dans mon propre rôle. En tant que femme, dans mes fantasmes, je peux me taper une caserne entière", ironise le comédien.

On vous garde l'anecdote la plus délicieuse pour la fin, lorsque Guillaume Gallienne, au terme de l'interview, raconte la scène du lavement par Diane Kruger dans Les Garçons et Guillaume à table ! : "Elle n'a eu aucun problème pour m'enfoncer le truc ; bon certes, pas dans l'anus mais à la limite. Diane a débarqué à 5h du matin, on lui a dit 'on vous paie combien ?', elle a dit 'pas la peine', donc mes producteurs lui ont offert un sac Hermès et elle a pris en main le tuyau et a pratiqué sur moi une sodomie très en haut des cuisses de façon très crédible. Elle m'a tapé dessus en criant : 'Oh ! Vous ! Les Français !' Elle était super drôle."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image