Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Guy Bedos, les insultes à Nadine Morano : Retrouvailles animées au tribunal...

Deux ans après les faits, Guy Bedos et Nadine Morano se retrouvent au tribunal.

Elle assure avoir été traitée de "conne". Hier, lundi 7 septembre, Nadine Morano était bien présente au tribunal de Nancy face à Guy Bedos, qu'elle accuse d'injure publique. Face au juge, chacun est resté sur ses positions et l'eurodéputée des Républicains a même refusé de serrer la main de l'humoriste, racontent Le Parisien et l'AFP...

Une "animosité personnelle" ?

La paix n'est pas encore faite entre Nadine Morano et Guy Bedos. Son tort ? Avoir, selon elle, insulté l'élue de "conne" et de "salope", lors d'un spectacle en 2013. Une "animosité personnelle" pour l'ex-fidèle lieutenant de Nicolas Sarkozy, et une volonté de la "mépriser" et de l'"humilier" selon son avocat, puisque les propos ont été tenus dans son fief de Toul où elle était alors conseillère municipale de l'opposition UMP. "Monsieur Bedos se drape derrière son statut d'humoriste. Or il n'y a pas deux catégories de citoyens", a déclaré Nadine Morano, à son arrivée au palais de justice.

Si pour le procureur Pierre Kahn, "la limite a été franchie", Guy Bedos s'est défendu de toute misogynie. "On veut m'accuser d'avoir tenu des propos infamants sur les femmes. C'est tout le contraire de mes convictions", a dit le papa de Nicolas. L'un des avocats de l'humoriste, Me Stéphane Cherqui, a ainsi dénoncé une "instrumentalisation de toute cette affaire assez évidente" de l'ex-ministre qui n'était pas la seule personnalité égratignée sur scène.

Guy Bedos, ironique et "désolé"

Guy Bedos, qui a affirmé ne pas se souvenir avoir tenu ces propos, que personne n'a pu enregistrer, a reconnu avoir "peut-être exagéré". "Si j'ai bien prononcé les mots qu'on me reproche, je le regrette", a-t-il dit. Avec ironie, il a ensuite confié être "désolé d'avoir fait tant de peine à Nadine Morano", face à une journaliste. "Tout ceux qui me connaissent savent que j'ai beaucoup d'humour", a rétorqué l'élue en souhaitant "que cette condamnation soit un exemple". Celle-ci a toutefois admis que c'était "difficile" de se retrouver face à une "personne que j'ai aimée en tant qu'acteur".

En attendant le jugement, attendu le 14 septembre, Guy Bedos a tendu la main à Nadine Morano au palais de justice. "Ici, on n'est pas au théâtre", a répondu l'ex-ministre, toujours fâchée et refusant de la lui serrer. Si Nadine Morano a réclamé 15 000 euros de dommages et intérêts qu'elle souhaite verser à des associations de luttes contre les violences faites aux femmes, Guy Bedos est passible d'une amende maximale de 12 000 euros.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Patrice Laffont sur C8- 26 octobre 2019.
Edouard Baer et Monica Bellucci dans "C à Vous" (France 5), le vendredi 6 décembre 2019.
Fatima de "L'amour est dans le pré 14", invitée sur le plateau de TPMP le vendredi 4 octobre 2019.
Emmanuel-Philibert de Savoie publie une vidéo de sa fille Luisa en juin 2019.
David Hallyday dans "50 minutes inside", le 21 septembre 2019.
Alizée et sa fille Annily dans "50' Inside" sur TF1, le samedi 29 juin 2019.
Joy Hallyday participe à un atelier Top Chef à la villa Jade, à Saint-Barthélemy, le 18 juillet 2019.
Laury Thilleman le 5 octobre 2019 à la soirée Influencer Awards de Monaco.
Booba donne sa version de la fusillade sur Instagram.
Karine Le Marchand invitée sur CNews, le 13 décembre 2019
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel