Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Héritage de Bernard Tapie : son fils Stéphane tape du poing, "j'ai donné ma parole à mon père"

Héritage de Bernard Tapie : son fils Stéphane tape du poing, "j'ai donné ma parole à mon père"
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
11 photos
Ce mercredi 26 janvier, Bernard Tapie devait fêter son anniversaire. Une date un peu dure à vivre pour son clan, toujours en deuil après sa mort survenue en octobre dernier. Son fils Stéphane a évoqué l'héritage laissé par l'homme d'affaires à commencer par la gestion du quotidien "La Provence".

Bernard Tapie est mort le 3 octobre 2021, à 78 ans, après avoir lutté plusieurs années contre le cancer. Ce 26 janvier, il devait souffler une bougie de plus... Ses proches ont évidemment une pensée émue pour lui, notamment son fils Stéphane qui lui a rendu hommage sur Instagram. Il a aussi évoqué les affaires et le délicat héritage de son célèbre père.

Sur son compte, Stéphane Tapie a posté une photo en noir et blanc sur laquelle on peut voir le regretté Bernard Tapie au piano, deux enfants à ses côtés. En légende, son fils écrit sobrement : "Joyeux anniversaire PAPA #missyou." Sur cette image on peut d'ailleurs voir des pochettes de disques avec le nom de Bernard Tapy, le pseudonyme qu'il avait pris du temps où il avait tenté une brève carrière de chanteur au milieu des années 1960 - après son service militaire - sous le label RCA Records. Il avait notamment enregistré les titres Je ne crois plus les filles, Avait-il tort ?, Le Retour ou encore Vite un verre... Une partie plus méconnue de la carrière de celui qui était un flamboyant touche-à-tout.

Outre cet hommage à son papa, Stéphane Tapie a aussi pris la parole auprès du site La Marseillaise. Il y a donné une interview dans laquelle il tape du poing quant à la reprise du journal La Provence, dont Bernard était le propriétaire. "Il y a une chose qui m'intéresse : que ses dernières volontés soient respectées. Elles étaient claires et nettes : que ce soit Xavier Niel qui puisse reprendre La Provence. J'ai donné ma parole à mon père, je mettrai tout en oeuvre pour ça (...) Je suis très attaché à la pérennité de La Provence (...) Aujourd'hui le groupe Niel c'est Nice-Matin, Var-Matin, Le Monde, c'est le domaine des médias, chacun son métier", dit-il sans détour, alors Rodolphe Saadé (CMA-CGM) s'est également positionné et que l'avenir du titre se joue désormais devant la justice.

Si Stéphane Tapie soutient la démarche de Xavier Niel c'est aussi par question d'affinité. "Il a fait partie du dernier cercle qui l'a entouré. C'est quelqu'un qui a été présent dans la maladie et la fin de vie de mon père. Rien que par rapport à ça, je n'ai pas à rentrer en contact avec Rodolphe Saadé", ajoute-t-il.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image