Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Isabelle Balkany absente de son procès : "Elle est incapable de marcher seule"

Isabelle Balkany absente de son procès : "Elle est incapable de marcher seule"
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Patrick Balkany, maire de Levallois et sa femme I.Balkany sont jugés au tribunal correctionnel de Paris pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée. I.Balkany est toujours hospitalisée et absente pour le premier jour de procès, Patrick Balkany arrive accompagné de ses deux avocats Éric Dupond-Moretti et Antoine Vey. Paris, le 13 mai 2019.
18 photos
Lancer le diaporama
Patrick Balkany, maire de Levallois et sa femme I.Balkany sont jugés au tribunal correctionnel de Paris pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée. I.Balkany est toujours hospitalisée et absente pour le premier jour de procès, Patrick Balkany arrive accompagné de ses deux avocats Éric Dupond-Moretti et Antoine Vey. Paris, le 13 mai 2019.
Le 1er mai dernier, Isabelle Balkany a fait une tentative de suicide. Hospitalisée depuis, elle n'a pu se rendre au tribunal de Paris pour l'ouverture de son procès pour fraude fiscale ce lundi. Son mari, Patrick Balkany, s'y est rendu seul avec leurs avocats.

Ce 13 mai 2019 s'est ouvert le procès de Patrick et Isabelle Balkany au Tribunal de Paris, moins de deux semaines après que l'adjointe au maire de Levallois-Perret a fait une tentative de suicide. Le doute a plané jusqu'au dernier moment, mais finalement, trop faible, cette dernière n'a pu se rendre devant le juge ce lundi en début d'après-midi. "Elle ne va pas bien, elle est toujours à l'hôpital et ne viendra pas aujourd'hui au procès", a déclaré à France 3 l'avocat d'Isabelle Balkany, Pierre-Olivier Sur.

Ce dernier a lu une déclaration de sa cliente : "Je ne suis malheureusement pas en mesure de venir assister à l'audience, mes avocats me représenteront. Si l'affaire n'était pas renvoyée, j'accepte d'être jugée en mon absence. Je voudrais dire combien il est difficile à vivre de devenir une image caricaturale dont l'institution judiciaire est grandement responsable." Selon une journaliste de CNews dépêchée sur place : "Le certificat médical indique que son état s'améliore, mais qu'elle est incapable de marcher seule, elle a une paralysie partielle du côté droit. Elle est très marquée psychologiquement." C'est donc seul que Patrick Balkany s'est rendu au tribunal avec son avocat, Éric Dupond-Moretti. Les deux avocats ont déposé une demande de renvoi du procès, avançant "qu'on ne peut juger l'un sans l'autre", finalement rejetée après plus d'une heure de délibération.

Le 1er mai au soir dans sa maison de l'Eure, Isabelle Balkany, 71 ans, avait publié un long message de détresse sur Facebook avant d'ingérer une grande quantité de médicaments : "#Jesuisfatiguée de ce monde d'une violence insoutenable, insupportable... (...) #Jesuisfatiguée qu'un manquement fiscal qui n'a, certes, aucune excuse, mais qui a, du moins, des 'explications' familiales soit transformé en 'crime', avait-elle écrit. Comme c'est la fête du Travail, je vais en profiter pour faire une grosse sieste..." Rapidement hospitalisée, elle reste très fragilisée par cette tentative de suicide. Dès le lendemain, son mari avait expliqué au micro d'RTL : "Elle va avoir du mal à s'en remettre, elle était très fortement impactée. Elle trouvait que cet acharnement était terrible."

Jugés pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée, le maire de Levallois-Perret et son épouse sont soupçonnés d'avoir dissimulé plus de 13 millions d'euros d'avoirs au fisc, liés à leur patrimoine immobilier à Giverny, Marrakech et sur l'île de Saint-Martin. Ils doivent comparaître pendant six semaines, jusqu'au 20 juin.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image