Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Isild Le Besco : L'ambitieuse cinéaste doit beaucoup au père de son enfant !

Après ses deux premiers longs métrages Demi-tarif et Charly, la comédienne - dernièrement vue dans Au fond des bois de Benoît Jacquot - et réalisatrice Isild Le Besco revient avec une oeuvre forte et dérangeante : Bas-Fonds. Ce long métrage est né après que l'artiste a découvert un fait divers, celui de trois adolescentes livrées à elle-mêmes et qui ont été arrêtées pour le meurtre d'un boulanger. De cette histoire, elle fait un film animal et brutal, là où la civilisation est en "phase terminale", pour reprendre l'expression du TéléObs. C'est d'ailleurs pour cet hebdomadaire qu'Isild Le Besco se confie sur la création de Bas-fonds. Extraits.

Pour mener à bien Bas-fonds, elle a pu compter sur Nicolas Hidiroglou, père de son enfant né en 2009, photographe qui l'a immortalisée pour Playboy et producteur de Bas-Fonds : "Il aime profondément mes deux premiers longs métrages et espérait que je me hisse au niveau au-dessus. Il s'est ainsi retrouvé dans le pétrin de la production. Il nous a guidés vers la Panavision, a choisi les psaumes [Isild récite dans le film des psaumes en voix off] et a imaginé tout le déroulement du procès. Le film a une autre allure que les précédents. Mais je ne regrette pas, je ne regretterai jamais d'avoir commencé en DV. Vous mettre entre les mains un sublime pinceau alors que vous ne savez pas tenir un crayon est le plus sûr moyen de tout bousiller, non ?"

Avec ce film, Isild Le Besco ne rassemble pas mais ne laisse personne indifférent. Au festival de Locarno, elle est rentrée bredouille mais a provoqué un choc. Elle doit beaucoup à ses actrices, toutes amatrices, Valérie Nataf, Ginger Roman et Noémie Le Carrer. D'ailleurs, cette dernière lui a été recommandée par sa soeur, la réalisatrice du Bal des actrices, Maïwenn.

Bas-fonds, dont la bande-annonce est disponible ci-dessus, sera au cinéma le 29 décembre.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel