Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

JO 2012 - Yannick Agnel : Le monde de la natation en admiration

JO 2012 - Yannick Agnel : Le monde de la natation en admiration

On attendait Michael Phelps et son record de médailles, Ryan Lochte et sa puissance ou encore l'Australien Magnussen, champion du monde en titre et détenteur de la meilleure performance mondiale de l'année sur la discipline reine du 100 mètres...

Mais la star des bassins pourrait bien être Yannick Agnel, le jeune prodige de la natation française, impressionnant depuis le début des jeux olympiques de Londres. Exceptionnel durant le relais 4x100 mètres où il atomisa Ryan Lochte pour décrocher l'or, impérial sur le 200 mètres nage libre pour un doublé en or, fantastique sur le relais 4x200 mètres pour l'argent, Yannick Agnel a ébloui tous les acteurs de la natation, à commencer par le maître Michael Phelps, 19 médailles dont 15 en or...

"Il m'a félicité pour mon 200 mètres, me disant qu'il était fier et impressionné. Pour lui, cette finale rentre dans le top 5 de l'histoire. Si maître Phelps le dit, je veux bien le croire. C'est un honneur", confiait le jeune Niçois lorsqu'un journaliste lui demandait ce qu'avait bien pu lui dire l'Américain à l'issue du relais 4x200 mètres. Des propos confirmés par le principal intéressé lui-même, avec tout le détachement qu'on peut lui connaître : "Je lui ai dit que j'avais vu beaucoup de grandes courses et de grandes performances, notamment celles de Ian Thorpe, mais que son 200 mètres d'hier était probablement l'une cinq plus belles courses de l'histoire. Il a nagé de manière absolument incroyable. J'étais content de ne pas être dans cette course, car sinon ces gars m'auraient enfumé."

Outre ses performances, ce sont surtout les qualités de nage du jeune homme de 20 ans qui forcent l'admiration. "Je suis très impressionné par eux", déclare à L'Équipe Bob Bowman, entraîneur de Michael Phelps qui inclut Camille Muffat dans le lot. "La course d'Agnel et celle de Muffat m'ont poussé à réfléchir à l'évolution de la natation, poursuit Teri McKeever, la boss de la natation féminine américaine. Avant, la natation, c'était juste maintenir sa vitesse le plus longtemps possible. Ces deux Français, eux, arrivent avec un plan très précis en tête. Ils savent ce qu'ils doivent faire, c'est très impressionnant."

Pour la coach américaine, "Angel", comme ils l'appellent outre-Atlantique, allie "le contrôle et la grâce de l'eau", alors que pour Grant Hackett, triple médaillé olympique et dix fois champion du monde australien, "ça pourrait être l'homme des Jeux". "La nouvelle star" pour Filippo Magnini, champion du monde 2005 et 2007 du 100 mètres. Bob Bowman met en avant son "bon battement" et sa capacité à cumuler "vitesse et endurance" : "En finale du 200 mètres, son deuxième 100 mètres a été dévastateur."

"Il n'est pas encore aussi puissant qu'il le sera sans doute dans quelque temps, parce qu'il est encore fin", tempère David Marsh. Pourtant, en finale du 100 mètres nage libre, Yannick Agnel sera encore le favori...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image